La députée Likud, Michal Shir, rejoint le parti de Gideon Saar
Rechercher

La députée Likud, Michal Shir, rejoint le parti de Gideon Saar

Après avoir voté avec l'opposition contre la loi repoussant l'échéance de l'adoption d'un budget, Shir dit ne pas regretter d'aider à renverser un "piètre" gouvernement

La députée Likud Michal Shir, à Jérusalem, le 27 novembre 2019. (Yonatan Sindel/Flash90)
La députée Likud Michal Shir, à Jérusalem, le 27 novembre 2019. (Yonatan Sindel/Flash90)

La députée Likud, Michal Shir, est la dernière à déserter son parti d’origine, annonçant qu’elle avait décidé de rejoindre Gideon Saar et sa nouvelle formation en amont d’élections devenues très probables.

Shir a fait connaître sa décision après s’être alignée sur l’opposition en votant contre un projet de loi qui aurait modifié l’échéance de l’adoption du budget 2020 – elle est prévue mardi à minuit – ce qui entraînera presque certainement le retour des Israéliens aux urnes pour le quatrième scrutin en l’espace de deux ans.

A moins d’un rapprochement de dernière minute hautement improbable entre le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le chef de Kakhol lavan, Benny Gantz, la Knesset sera automatiquement dissoute à minuit et les Israéliens devront retourner voter, probablement en date du 23 mars 2011.

« J’ai la conscience tranquille car j’ai fait ce qu’il fallait que je fasse pour aider à mettre un terme à ce piètre gouvernement qui se noie dans les querelles et qui détient une nation entière en otage au nom de la conservation de leurs fauteuils politiques », a-t-elle écrit sur Twitter.

Shir a expliqué qu’elle démissionnerait de la Knesset afin de se présenter sur la liste de Tikva Hadasha, le nouveau parti de Saar.

Conseillère politique de longue date de Saar, Shir, 41 ans, avait battu l’ancien chef de bureau de Netanyahu, David Sharan, au cours des dernières primaires locales à Tel Aviv, une course qui avait été considérée comme un mini-affrontement entre le Premier ministre et son apparent challenger.

Saar, qui a enregistré Tikva Hadasha la semaine dernière, a d’ores et déjà été rejoint par les députés Zvi Hauser et Yoaz Hendel, de la faction Derech Eretz, et par la populaire Yifat Shasha-Biton, qui a été la première à quitter le Likud pour rejoindre la nouvelle formation. La presse israélienne a indiqué qu’elle serait numéro deux sur la liste de Tikva Hadasha.

Le programme récemment diffusé de la nouvelle formation comprend notamment le soutien au mouvement pro-implantations et la réforme du système judiciaire, deux causes ardemment défendues par la droite.

Saar est un opposant à la solution à deux Etats et il s’est présenté à la droite de Netanyahu dans son initiative – vaine – de prendre la tête du Likud, l’année dernière.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...