Israël en guerre - Jour 236

Rechercher

La France aurait renoncé à demander au Hezbollah de se retirer derrière le Litani – média

Un média libanais indique que la nouvelle proposition soumise par le ministre Stéphane Séjourné, dimanche à Beyrouth, appelle à un "repositionnement" des éléments du Hezbollah

De la fumée s'échappant du site d'une frappe aérienne israélienne sur le village sud-libanais de Tayr Harfa, près de la frontière, le 26 avril 2024. (Crédit : Kawnat Haju/AFP)
De la fumée s'échappant du site d'une frappe aérienne israélienne sur le village sud-libanais de Tayr Harfa, près de la frontière, le 26 avril 2024. (Crédit : Kawnat Haju/AFP)

Le média libanais al-Akhbar a rapporté lundi que la France a supprimé une disposition appelant le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah à se retirer derrière le fleuve Litani dans son projet de mettre fin aux combats dans le nord.

Citant des sources informées, le média indique que la nouvelle proposition soumise par le ministre français des Affaires étrangères, Stéphane Séjourné, la veille à Beyrouth, appelle à un « repositionnement » des forces du Hezbollah, sans préciser où.

La nouvelle proposition comprend également un cessez-le-feu conforme à la résolution 1701 du Conseil de sécurité des Nations unies, qui a mis fin à la Deuxième Guerre du Liban en 2006, garantissant le retour des résidents des deux côtés vivant le long de la frontière, et le déploiement de 15 000 soldats libanais dotés d’un « équipement adéquat » au sud du Litani, selon l’article.

Ensuite, des négociations seraient lancées pour délimiter une frontière entre Israël et le Liban et former un comité chargé de superviser ces arrangements.

La résolution 1701 exigeait que le Hezbollah retire ses éléments au nord du Litani, une disposition que le supplétif iranien a largement ignorée.

Depuis le début de la guerre dans la bande de Gaza entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas le 7 octobre, le Hezbollah mène des attaques quasi-quotidiennes contre Israël.

Le ministre français des Affaires étrangères Stéphane Séjourné (à gauche) rencontrant le Premier ministre intérimaire libanais Najib Mikati, à Beyrouth, le 28 avril 2024. (Crédit : Dalati And Nohra/AFP)

Jusqu’à présent, les affrontements à la frontière ont causé la mort de neuf civils du côté israélien, ainsi que celle de onze soldats et réservistes de Tsahal. Plusieurs attaques ont également été lancées depuis la Syrie, sans faire de blessés.

Le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah a signalé que 289 de ses terroristes ont été tués par Israël depuis le 8 octobre, principalement au Liban, mais aussi en Syrie. Au Liban, 56 membres d’autres groupes terroristes, un soldat libanais et au moins 60 civils, dont trois journalistes, ont été tués.

Israël a menacé d’entrer en guerre pour forcer le Hezbollah à s’éloigner de la frontière s’il ne recule pas et continue de menacer les communautés du nord, d’où quelque 70 000 personnes ont été évacuées pour échapper aux combats.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.