La France condamne la démolition d’habitations bédouines
Rechercher

La France condamne la démolition d’habitations bédouines

En 2012, le gouvernement avait annoncé un plan qui visait à réinstaller tous les habitants dans des habitations neuves situées dans la région d’an-Nuwayimah

Des soldats israéliens accrochent des ordres de démolition sur une structure illégale dans le campement bédouin de Khan al-Ahmar, au nord-est de Jérusalem, en février 2017. (Crédit : capture d'écran Twitter)
Des soldats israéliens accrochent des ordres de démolition sur une structure illégale dans le campement bédouin de Khan al-Ahmar, au nord-est de Jérusalem, en février 2017. (Crédit : capture d'écran Twitter)

Dans un communiqué de son porte-parole, le ministère des Affaires étrangères s’est dit « préoccupé par les ordres de démolition émis [le 4 mars] par les autorités militaires israéliennes contre près de 150 structures dans la communauté bédouine de Khan al-Ahmar (située dans la zone dite « E1″, entre Jérusalem-Est et la colonie de Ma’ale Adumim). Cette zone est d’une importance stratégique pour la solution des deux États et la contiguïté d’un futur État palestinien ».

L’armée israélienne a distribué le 19 février des ordres préliminaires de démolition pour 40 structures, dont des tentes, des huttes et une école d’un campement bédouin situé à proximité de Jérusalem.

Une centaine de personnes vivent dans le village de Khan al-Ahmar, situé au nord est de Jérusalem, près de Maale Adumim. Là-bas se trouve également la seule école bédouine de la région.

Le Coordinateur des activités gouvernementales dans les territoires (COGAT) avait alors confirmé au Times of Israël que toutes les structures illégales ont reçu l’ordre de « cesser les constructions ».

En 2012, le gouvernement avait annoncé un plan qui visait à réinstaller tous les habitants dans des habitations neuves situées dans la région d’an-Nuwayimah, dans la vallée du Jourdain.

Les habitants avaient rejeté cette offre, disant qu’elle empièterait sur leur mode de vie traditionnel et sur leurs relations avec les tribus bédouines voisines.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...