Israël en guerre - Jour 200

Rechercher

La France envisage des sanctions contre les extrémistes israéliens violents

La porte-parole du Quai d'Orsay a précisé que le travail d'identification des personnalités visées était en cours

Photo d'illustration : Des résidents d'implantations tirant sur le village d'Umm Safa, en Cisjordanie, le 24 juin 2023. (Crédit : Capture d'écran Twitter ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Photo d'illustration : Des résidents d'implantations tirant sur le village d'Umm Safa, en Cisjordanie, le 24 juin 2023. (Crédit : Capture d'écran Twitter ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

La France envisage de prendre des sanctions à l’encontre des résidents d’implantations israéliens responsables de violences contre des Palestiniens de Cisjordanie et la cheffe de la diplomatie portera ce sujet au niveau européen lundi lors d’une réunion à Bruxelles, a annoncé jeudi le ministère des Affaires étrangères.

« Ces violences doivent cesser et il est de la responsabilité des autorités israéliennes de s’en assurer et de poursuivre leurs auteurs », a déclaré la porte-parole du Quai, Anne-Claire Legendre, dans une conférence de presse.

« Pour notre part, nous prendrons aussi notre responsabilité. Nous envisageons des mesures d’interdiction du territoire français et le gel des avoirs au niveau national mais également européen », a-t-elle ajouté, soulignant que la ministre Catherine Colonna « évoquera ce sujet au conseil des Affaires étrangères lundi » à Bruxelles.

Interrogée sur l’échéance, la porte-parole du Quai a précisé que le travail d’identification des personnalités visées était en cours.

« Nous poursuivons nos discussions avec nos partenaires européens » et « nous espérons pouvoir avancer à la fois au niveau national et au niveau européen », a-t-elle également dit.

Berlin a d’ores et déjà appelé l’Union européenne à envisager de telles sanctions.

Les Etats-Unis ont annoncé mardi des sanctions à l’encontre de dizaines de personnes qui se verront interdire l’entrée aux Etats-Unis, suivis par la Belgique.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.