La gaffe du vin des implantations qui fait rougir l’ambassade américaine
Rechercher

La gaffe du vin des implantations qui fait rougir l’ambassade américaine

Un panier cadeau envoyé par la mission américaine à Tel Aviv comprend un cabernet produit à Mishor Adunim, en Cisjordanie

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Des vignerons juifs inspectant des raisins dans un vignoble du Gush Etzion, en Cisjordanie, le 8 septembre 2014.  (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)
Des vignerons juifs inspectant des raisins dans un vignoble du Gush Etzion, en Cisjordanie, le 8 septembre 2014. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)

Un geste bien intentionné pour célébrer les fêtes juives de la part de l’ambassade américaine à Tel Aviv a entraîné l’envoie par inadvertance d’un message diplomatique important lorsque la mission a envoyé des paniers-cadeaux contenant une bouteille de vin produit dans une implantation de Cisjordanie.

Les paniers ont été livrés à diverses organisations israéliennes avant Rosh Hashanah – le nouvel An juif – qui sera cette année du 2 au 4 octobre, a annoncé Reuters lundi.

Cependant, au milieu des cadeaux, il y avait une bouteille de Cabernet Sauvignon casher produit par Zion Winery, vignoble situé à Mishor Adumim, une implantation à l’est de Jérusalem.

La politique américaine est opposée aux implantations juives en Cisjordanie et évite toute coopération avec le programme d’implantation.

Parmi les ONG qui ont reçu le panier-cadeau, il y avait l’organisation La Paix Maintenant, qui milite contre l’existence des implantations en Cisjordanie.

« Cela ne doit en aucun cas être interprété comme un changement de notre politique sur les implantations, qui est [la même] de longue date et est claire », a déclaré un responsable de l’ambassade qui a expliqué que les paniers avaient été achetés sous forme de colis composés par un vendeur et qu’ils n’avaient pas été examinés avant d’être envoyés aux bénéficiaires.

« Je suis sûr que c’était une erreur de bonne foi », a déclaré un membre de La Paix Maintenant, selon l’article, qui a noté que l’organisation n’avait pas l’intention de s’étendre à ce sujet.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...