La Grèce et Chypre vont autoriser l’entrée de touristes israéliens vaccinés
Rechercher

La Grèce et Chypre vont autoriser l’entrée de touristes israéliens vaccinés

Athènes et Nicosie vont reconnaître le "Passeport vert" et laisser entrer les touristes sans test PCR ni isolement ; des accords avec d'autres pays sont attendus prochainement

Des touristes devant le temple d'Héra dans l'ancienne Olympie, lieu qui a accueilli les Jeux Olympiques antiques, le lundi 22 mars 2021. (Photo AP / Petros Giannakouris)
Des touristes devant le temple d'Héra dans l'ancienne Olympie, lieu qui a accueilli les Jeux Olympiques antiques, le lundi 22 mars 2021. (Photo AP / Petros Giannakouris)

La Grèce va reconnaître le « Passeport vert » israélien, autorisant les touristes israéliens vaccinés à entrer dans le pays sans période d’auto-isolement ni test PCR, a annoncé lundi le ministère israélien des Affaires étrangères.

La nouvelle politique doit entrer en vigueur ce mardi et comprendra un plafond hebdomadaire de 10 000 Israéliens entrant en Grèce.

Chypre a également officiellement annoncé mardi que le pays autoriserait l’entrée sans PCR ni quarantaine dès le 1er avril, selon les médias israéliens. Les enfants et les personnes qui n’ont pas guéri de la COVID-19 pourront entrer sur l’île s’ils présentent un PCR négatif.

L’économie israélienne a progressivement rouvert ces dernières semaines suite à la campagne de vaccination et la baisse de la morbidité, mais les responsables sanitaires ont averti que les voyages internationaux pourraient favoriser l’introduction de nouvelles souches dangereuses du virus.

Dimanche, les restrictions d’entrée ont été assouplies à l’aéroport Ben Gurion, après que la Haute Cour a statué que le plafond imposé par le gouvernement (3 000 citoyens de retour par jour) violait les droits civils.

Illustration : une plage vide près d’Athènes, le samedi 20 mars 2021. (AP Photo / Yorgos Karahalis)

Les frontières terrestres et aériennes d’Israël étaient largement fermées depuis le 25 janvier, laissant des milliers de personnes dans l’impossibilité de rentrer – un effort visant à empêcher l’arrivée potentielle de variants du coronavirus.

Israël a depuis mis en place un système national de « Passeport vert » qui permet aux personnes vaccinées ou qui ont récupéré du coronavirus de participer à diverses activités – notamment aller au restaurant, à des spectacles et des événements sportifs.

L’UE, loin derrière Israël dans son taux de vaccination, se prépare à l’introduction d’une mesure similaire.

Illustration : des touristes se prennent en photo au sommet de la colline de Lykavittos, à Athènes, en Grèce, le 7 janvier 2020. (Nati Shohat / FLASH90)

L’accord avec la Grèce a été entrepris il y a peu, et Israël devrait bientôt conclure des accords avec d’autres pays pour la reconnaissance mutuelle des vaccinations et l’admission des touristes vaccinés.

Parmi les pays censés reconnaître le « Passeport vert » d’Israël figurent les Émirats arabes unis, avec lesquels Israël a établi des relations diplomatiques l’année dernière.

La Russie, l’Italie, la République tchèque, la Lituanie, la Bulgarie, la Grèce, Chypre, la Thaïlande et certains autres États de l’UE devraient également autoriser l’entrée d’Israéliens vaccinés, a rapporté la Douzième chaîne plus tôt ce mois-ci.

Lundi, des médias ont également rapporté qu’Israël ouvrirait le passage de Taba, à la frontière égyptienne, permettant à quelque 350 touristes d’entrer dans le Sinaï chaque jour.

Cependant, une date de reprise globale des voyages internationaux n’a pas encore été annoncée.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a discuté de l’adoption du « Passeport vert » pour permettre des déplacements mutuels entre les pays avec d’autres dirigeants, dont le Premier ministre tchèque Andrej Babis et son homologue hongrois Viktor Orban. Il a également proposé l’idée au président français Emmanuel Macron, qui l’a rejetée.

La Grèce et Chypre ont déjà instauré des passeports vaccinaux spécifiquement pour les voyages à destination et en provenance d’Israël, bien qu’Israël reste toujours largement fermé aux non-ressortissants.

Selon une information diffusée en février par la Radio militaire, Israël négocierait aussi avec le Royaume-Uni et l’Estonie un accord permettant aux touristes vaccinés de voyager entre les pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...