Israël en guerre - Jour 226

Rechercher

La Grèce écrasée sous une chaleur caniculaire, aux prises avec des incendies

Alors que les températures dépassent les 40°C, les pompiers luttent toujours sur plusieurs îles et ont évacué 20 000 personnes

Des flammes brûlent une forêt dans le village de Vati, sur l'île de Rhodes, dans la mer Égée, au sud-est de la Grèce, le 25 juillet 2023. (Crédit : AP Photo/Petros Giannakouris)
Des flammes brûlent une forêt dans le village de Vati, sur l'île de Rhodes, dans la mer Égée, au sud-est de la Grèce, le 25 juillet 2023. (Crédit : AP Photo/Petros Giannakouris)

La Grèce reste mardi en proie à la canicule et aux incendies qui ravagent une partie des îles touristiques de Rhodes, Corfou et Eubée, une situation que son Premier ministre lie au changement climatique.

Les incendies frappent un autre pays du pourtour méditerranéen particulièrement exposé au réchauffement climatique, l’Algérie. Au moins 34 personnes sont mortes dans des feux qui ont pris dimanche le nord et l’est de ce pays.

D’autres sinistres ont aussi touché la Tunisie, la Sicile… En France, Météo-France a placé lundi au niveau de vigilance le plus élevé un département du Sud-Est, les Bouches-du-Rhône, estimant « très élevé » le risque d’incendies « comparativement aux normes estivales ».

« La lutte contre les incendies sera toujours difficile car nous vivons les répercussions de la crise climatique », a estimé mardi le Premier ministre grec Kyriacos Mitsotakis. « Nous avons devant nous un été difficile », a-t-il averti lors d’un conseil des ministres, dont le début était diffusé en direct par la télévision publique Ert.

A Athènes, qui suffoque depuis plus d’une semaine, le thermomètre devrait grimper à 41°C et dans le centre du pays, des températures de 44°C au maximum sont attendues, selon la météo nationale EMY.

Le pays, pourtant coutumier des vagues de chaleur estivales, connaît l’une des plus longues canicules de ces dernières années, selon des experts de l’EMY.

Gythio, dans la péninsule du Péloponnèse (sud-ouest), a enregistré une pointe dimanche à 46,4°.

Les très fortes températures combinées à des vents forts allant parfois jusqu’à 60 km/heure en mer Egée ont provoqué des incendies majeurs depuis huit jours, qui n’ont toutefois pas fait de victime à ce stade.

Selon les estimations de la section grecque de l’ONG WWF, 35 000 hectares de forêt et de végétation ont été détruits jusqu’à présent dans ce pays de la Méditerranée orientale.

Une image satellite de Planet Labs PBC montre les incendies sur l’île grecque de Rhodes le 24 juillet 2023. (Crédit : Planet Labs PBC via AP)

Les feux sont particulièrement ravageurs sur des îles très touristiques comme Rhodes, en face des côtes turques et, à l’autre extrémité du pays, Corfou, en mer Ionienne, alors que la saison touristique bat son plein.

A une centaine de kilomètres d’Athènes, le sud de la grande île d’Eubée est également en partie ravagé par les flammes, deux ans après des incendies dévastateurs dans le nord.

Un quatrième front de feu inquiète les pompiers près d’Aigio, dans l’ouest du Péloponnèse.

« Face à ce que la Méditerranée, ‘hotspot’ du changement climatique affronte, il n’y a pas de solution magique, sinon on l’aurait appliquée », a souligné mardi Kyriakos Mitsotakis, en assurant que « seul un effort coordonné » des autorités pouvait « réduire les conséquences de la crise climatique ».

Solidarité

A Rhodes, où une opération d’évacuation sans précédent de quelque 30 000 touristes et habitants a eu lieu le week-end dernier, plus de 266 pompiers tentent toujours de circonscrire l’incendie en cours pour la huitième journée, selon les sapeurs-pompiers.

Dans le village de Vati, dans le sud-est de Rhodes, « c’est tragique ce qu’il se passe », témoigne auprès de l’AFP Vassilis Kalabodakis, président de la commune survolée par deux Canadair et un hélicoptère.

« Le village a reçu l’ordre d’évacuer mais on ne peut pas l’abandonner », assure-t-il, sous une pluie de cendres. « On mène la lutte pour protéger notre lieu ».

Dans le nord de l’île, des bénévoles apportent une aide à des touristes étrangers évacués samedi, qui campent désormais dans une école. Près de 200 y sont encore hébergés.

« On a immédiatement mobilisé le personnel de l’école et des dizaines de bénévoles se sont manifestés pour aider », explique à l’AFP le directeur de l’établissement, Kyriakos Kyriakoulis.

« L’ampleur de la solidarité dépasse nos espérances », ajoute-t-il.

« Je n’arrive pas à croire qu’ils soient si gentils, ils donnent tellement (…). Je suis très émue », souligne Christine Moody, une Britannique de 69 ans, pour la première fois en vacances en Grèce.

A l’autre bout du pays, dans le nord de Corfou, où environ 2 500 personnes ont dû préventivement quitter leur logement dans la nuit de dimanche à lundi, 62 pompiers, un hélicoptère et deux bombardiers d’eau luttent contre le feu, selon les pompiers.

Près de la ville de Karystos dans le sud d’Eubée, 93 pompiers et deux bombardiers d’eau sont à pied d’œuvre.

Les scientifiques du groupe World Weather Attribution ont déclaré mardi que les vagues de chaleur qui ont frappé certaines parties de l’Europe et de l’Amérique du Nord ce mois-ci auraient été presque impossibles sans le changement climatique causé par l’homme.

Les fonctionnaires de l’Union européenne ont également accusé le changement climatique d’être à l’origine de l’augmentation de la fréquence et de l’intensité des incendies de forêt sur le continent européen, notant que l’année 2022 a été la deuxième pire année pour les dommages causés par les incendies de forêt après 2017.

Des experts israéliens ont exprimé un sentiment similaire, affirmant que les événements climatiques de cette année ont plongé le monde en « terre inconnue ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.