Rechercher

La leçon du jour : la police montre à des élèves de 10 ans comment tuer un terroriste

Les parents sont scandalisés après une démonstration où des policiers ont tiré sur le suspect alors qu’il était déjà à terre

Démonstration de la police devant des élèves de 10-11 ans sur comment neutraliser un terroriste, à Ramat Hasharon, le 8 mai 2017. (Crédit : capture d'écran Twitter)
Démonstration de la police devant des élèves de 10-11 ans sur comment neutraliser un terroriste, à Ramat Hasharon, le 8 mai 2017. (Crédit : capture d'écran Twitter)

Des centaines d’enfants de 10 et 11 ans de la région du centre d’Israël ont pu voir une démonstration de la police qui montrait comment tuer un terroriste, notamment par des policiers tirant à plusieurs reprises sur lui alors qu’il était déjà au sol.

Cette démonstration à Ramat Hasharon, dans le cadre de la Journée annuelle des relations entre la police et la communauté, a scandalisé les parents, mais a été défendue par la police, qui affirme qu’elle était bonne pour le « sentiment de sécurité » de ces élèves.

Une vidéo de l’évènement, qui a eu lieu lundi, a été largement partagée sur les réseaux sociaux mardi.

Pendant la démonstration, une voix dit aux enfants « Ne soyez pas choqués par le bruit des tirs, cela fait partie de la démonstration. »

Alors que deux motos de la police arrivent avec les sirènes et les gyrophares, les policiers à l’arrière des motos commencent à tirer à blanc avec leurs fusils M-16 sur l’homme qui incarne le terroriste.

Après avoir arrêté leurs motos, les quatre policiers en descendent et continuent de tirer sur le prétendu terroriste, alors même qu’il est étendu au sol.

A la fin de la représentation, les enfants applaudissent.

Suite à la publication de la vidéo, les parents ont vivement réagi à cette démonstration.

« Les enfants ne sont pas censés être exposés à des représentations de meurtre et de terrorisme », a déclaré au site d’information Walla Paz Cohen, qui dirige l’Association nationale des parents. « Le jugement responsable de cette démonstration est déconcertant. »

La mairie de Ramat Hasharon a publié un communiqué déclarant que « suite aux plaintes qui se sont élevées, le département de l’éducation de Ramat Hasharon, la direction des écoles et le ministère de l’Education vont mener une nouvelle évaluation pour tirer les conclusions de ce sujet avec les forces de sécurité et de secours concernées. »

Merav Lapidot, porte-parole de la police israélienne, a défendu la manifestation sur la Deuxième chaîne, affirmant que la présentation était bonne pour le « sentiment de sécurité » des élèves.

« La démonstration renforce le sentiment de sécurité des enfants [en raison de] la réalité que nous vivons en Israël, a-t-elle dit. Les enfants savent que la police israélienne nous défend tous. »

Elle a ajouté que la réaction des enfants montrait que la démonstration ne posait pas de problème.

« Les enfants ont applaudi, ils étaient heureux », a-t-elle dit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...