Israël en guerre - Jour 254

Rechercher

La mort de Shani Louk, kidnappée le 7 octobre, est confirmée

ZAKA identifie un os du crâne et explique qu'elle ne peut pas être en vie sans celui-ci ; dans l'attente de pouvoir l'enterrer, ses parents sont "soulagés" qu'elle ne souffre plus

À gauche, Ricarda Louk, tenant une photo de sa fille Shani enlevée par des terroristes du Hamas, le 7 octobre 2023 ; à droite, Shani Louk. (Crédit : Autorisation ; Capture d'écran/X ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
À gauche, Ricarda Louk, tenant une photo de sa fille Shani enlevée par des terroristes du Hamas, le 7 octobre 2023 ; à droite, Shani Louk. (Crédit : Autorisation ; Capture d'écran/X ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Le décès de Shani Louk, 22 ans, une jeune israélo-allemande qui figurait dans une vidéo de propagande du Hamas, en train d’être emmenée dans la bande de Gaza lors de l’assaut du groupe terroriste palestinien du Hamas le 7 octobre, a été confirmé, a déclaré sa famille lundi.

« Nous avons malheureusement appris hier que ma fille n’était plus en vie », a déclaré Ricarda Louk, la mère de la jeune femme, à la chaîne allemande RTL.

Shani se trouvait au Festival Supernova près de la frontière de Gaza, où des terroristes ont fauché les participants à coups de feu et de grenades, tuant au moins 260 personnes lors de leur assaut du 7 octobre.

Sa famille a été informée de son décès dans la nuit de dimanche à lundi.

Ricarda Louk a tiré la sonnette d’alarme au sujet de sa fille après l’avoir reconnue sur des vidéos circulant en ligne, en raison de ses tatouages et de ses dreadlocks distinctifs.

Ces vidéos, qui ont rapidement fait le tour du monde, montraient une femme à moitié nue gisant, apparemment inconsciente, face contre terre, à l’arrière d’une camionnette remplie d’hommes armés, dans la bande de Gaza.

Shani Louk, une citoyenne allemano-israélienne qui a été identifiée sur l’arrière d’un camion de terroristes du Hamas grâce à ses dreadlocks et ses tatouages distinctifs. (Crédit : Shani Louk Instagram)

Il semblait probable que Shani n’était déjà plus en vie, mais la famille gardait espoir.

Les membres de la famille de Shani ont reçu une lettre du service de sauvetage israélien ZAKA dimanche soir disant qu’un os de la base de son crâne, sans lequel une personne ne peut pas survivre, avait été récupéré, testé génétiquement et il s’est avéré qu’il appartenait à Shani.

Bien que Shani ait été déclarée morte, son corps se trouve toujours à Gaza. Au début du mois, les médias allemands ont rapporté des informations non confirmées selon lesquelles Shani se trouvait dans un hôpital de l’enclave avec des blessures graves. Il semble que cette information soit fausse.

Nissim, le père de Shani, a déclaré à la Treizième chaîne qu’il était « soulagé » d’apprendre la nouvelle, car l’alternative aurait été pire.

« Je suis heureux. Tout d’abord, je suis heureux que cette affaire soit terminée, que nous sachions exactement ce qui s’est passé », a-t-il déclaré. « Parce que je sais où elle est, elle n’est pas allongée dans un tunnel sous Gaza, où nous leur tirons dessus à chaque minute, où la terre tremble, où il y a de la poussière et où il est impossible de respirer. »

« Nous savons qu’elle est morte, nous savons qu’elle n’a pas souffert, nous savons aussi qu’une minute avant l’arrivée des assassins, elle dansait, elle était heureuse, elle priait, elle était folle, avec tous ses amis autour d’elle, et elle s’amusait », a-t-il ajouté.

Ricarda, sa mère, a également exprimé son soulagement après avoir reçu la nouvelle.

« D’un côté, [je ressens] de la tristesse, parce qu’il n’y a aucune chance qu’ils la ramènent ; d’un autre côté, nous savons au moins ce qui lui est arrivé, et cela nous permet de tourner la page », a-t-elle déclaré à la chaîne publique israélienne Kan.

Elle a ajouté que la famille faisait shiva – la période traditionnelle de deuil juif d’une semaine – mais qu’il était impossible d’organiser des funérailles à ce stade car ils ne disposaient que de quelques parties du corps de Shani.

Le chancelier allemand Olaf Scholz a déploré  la « terrible » nouvelle de la mort de Shani Louk.

« Cela montre toute la barbarie derrière l’attaque du Hamas – qui doit être tenu pour responsable », écrit Scholz sur la plateforme de réseaux sociaux X. « C’est du terrorisme, et Israël a le droit de se défendre. »

Le groupe terroriste palestinien du Hamas a lancé une attaque sanglante sur le sud d’Israël le 7 octobre. Quelque 2 500 terroristes ont massacré plus de 1 400 personnes, dont une grande majorité de civils, et ont enlevé au moins 239 personnes dans la bande de Gaza.

Israël a réagi par des frappes intensives sur Gaza et une opération terrestre qui s’étend progressivement, déclarant son intention d’éradiquer le groupe terroriste qui dirige la bande de Gaza.

Quelques jours après le massacre du 7 octobre, les procureurs fédéraux allemands ont annoncé l’ouverture d’une enquête sur le Hamas, pour enlèvement et assassinat de citoyens allemands.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.