Rechercher

La nouvelle direction du Hamas connue “dans quelques jours”

Ismaïl Haniyeh devrait remplacer Khaled Meshaal à la tête du groupe terroriste palestinien, qui dévoile sa nouvelle charte lundi

Yahya Sinwar, à droite, nouveau chef du Hamas dans la bande de Gaza, et Ismail Haniyeh pendant l'enterrement de Mazen Foqaha, dans la bande de Gaza, le 25 avril 2017. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)
Yahya Sinwar, à droite, nouveau chef du Hamas dans la bande de Gaza, et Ismail Haniyeh pendant l'enterrement de Mazen Foqaha, dans la bande de Gaza, le 25 avril 2017. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)

Le numéro deux du bureau politique du Hamas, Ismaïl Haniyeh, a annoncé dimanche que le mouvement terroriste palestinien annoncerait « dans les quelques jours à venir » les résultats de l’élection de sa direction et de son chef, en remplacement de Khaled Meshaal.

Un haut cadre du Hamas a de son côté indiqué à l’AFP que « la nouvelle direction du bureau politique sera annoncée avant le 15 mai ».

Selon ce responsable, qui s’exprimait sous le couvert de l’anonymat, c’est Haniyeh qui sera « le plus probablement le futur chef du bureau politique ».

Actuellement, Meshaal, qui a déjà effectué les deux mandats maximum autorisés, dirige l’échelon politique du mouvement terroriste palestinien depuis Doha, au Qatar, où il vit en exil.

C’est depuis le Qatar qu’il doit dévoiler lundi la charte amendée du Hamas, un texte inchangé depuis près de 30 ans et désormais plus « modéré » selon ses dirigeants.

La nouvelle charte portera notamment sur la reconnaissance des lignes de 1967 et soulignera le caractère « politique » et non religieux du conflit avec Israël.

Le futur dirigeant du Hamas « résidera à Gaza, conformément à son choix et à celui de nombreux membres et il se déplacera selon les besoins et les conditions », a ajouté le cadre du Hamas.

Les élections internes du Hamas, débutées en janvier, prendront fin dans les prochains jours à Doha avec l’élection du futur chef du mouvement par les directions du Hamas dans la bande de Gaza, en Cisjordanie et en exil, a-t-il précisé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...