Israël en guerre - Jour 234

Rechercher

La plateforme israélienne Freightos supprime 13 % de ses effectifs

Le service de fret en ligne, basé à Jérusalem, permet aux entreprises de comparer, de réserver et de gérer des services de fret aérien et maritime

Sharon Wrobel est journaliste spécialisée dans les technologies pour le Times of Israel.

La place de marché en ligne de Freightos pour les services de fret aérien et maritime internationaux. (Autorisation)
La place de marché en ligne de Freightos pour les services de fret aérien et maritime internationaux. (Autorisation)

Freightos, une plateforme de réservation et de paiement de fret en ligne, basée à Jérusalem, qui a commencé à être cotée au Nasdaq cette année, a licencié 50 employés, soit 13 % de ses effectifs, pour faire face à l’effondrement des marchés mondiaux du transport maritime et à des « vents contraires persistants ».

Les suppressions d’emplois font partie d’un plan de réduction des coûts et d’efficacité opérationnelle annoncé mardi pour permettre à l’entreprise d’atteindre le seuil de rentabilité avec les « liquidités disponibles » et sans avoir à lever davantage de capitaux, a déclaré Freightos. À la suite de ces licenciements, dont la majorité n’a pas lieu en Israël, l’effectif de Freightos sera réduit à 350 personnes en Israël et dans le monde.

Fondée en 2012, Freightos dispose d’une plateforme web mondiale de réservation et de paiement qui fonctionne comme booking.com ou Expedia, mais pour le fret aérien et maritime international. La plateforme permet aux entreprises d’obtenir des comparatifs instantanés, de réserver et de gérer les services de plusieurs fournisseurs de logistique, apportant ainsi la technologie à une industrie dans laquelle une grande partie du travail était effectuée manuellement et qui avait très peu de transparence sur les prix.

Ce plan de rationalisation des coûts intervient six mois après l’entrée en bourse de la société de fret sur le Nasdaq, à la suite d’une fusion avec une société d’acquisition à vocation spéciale (SPAC), pour une valeur de 500 millions de dollars. Freightos a levé plus de 80 millions de dollars de capitaux par le biais de l’offre publique, dont 10 millions de dollars de Qatar Airways, le plus grand transporteur de fret aérien au monde, et 60 millions de dollars de M&G Investments et de Prudential Assurance Co. Depuis son introduction en bourse, l’action de la société a chuté d’environ 63 % et se négocie actuellement à une valeur de marché de 185 millions de dollars.

Au cours des derniers mois, le ralentissement de l’économie mondiale a entraîné une baisse des marchés du fret en raison de l’affaiblissement de la demande des consommateurs, de la chute des tarifs d’expédition et des volumes de fret, ainsi que des difficultés rencontrées par les fabricants pour écouler leurs stocks excédentaires.

« En dépit des conditions difficiles du marché, nos efforts en faveur de l’adoption de la numérisation par l’industrie se sont traduits par une forte croissance continue du nombre total de transactions et par une augmentation du chiffre d’affaires de notre plateforme Freightos », a déclaré Zvi Schreiber, PDG de Freightos. « Toutefois, compte tenu de la faiblesse persistante des conditions de marché, nous affinons nos priorités afin d’atteindre la rentabilité avec les capitaux déjà levés. »

Illustration : Le porte-conteneurs Gjertrud Maersk, ancré au large de Virginia Beach, le 29 juin 2020. (Crédit : AP Photo/Steve Helber)

« Cela inclut des mesures d’efficacité qui devraient nous permettre de rester sur la voie d’une croissance durable à long-terme », a indiqué Schreiber.

Les mesures de rendement devraient améliorer le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (BAIIDA) d’environ 1,4 million de dollars par trimestre à partir du quatrième trimestre 2023, a déclaré la société. Sur une base annuelle, le plan d’efficacité opérationnelle devrait permettre de réduire les dépenses et d’améliorer le BAIIDA ajusté d’environ 5,6 millions de dollars.

« Nous pensons que ce plan nous permettra d’atteindre un flux de trésorerie disponible positif sur les réserves de trésorerie existantes comme prévu, malgré un marché plus difficile », a déclaré le directeur-financier de Freightos, Ran Shalev. « Grâce aux changements, nous réduisons notre perte d’exploitation et augmentons nos perspectives de BAIIDA ajusté pour l’exercice 2023 sur la base d’un chiffre d’affaires prévisionnel plus faible, en restant sur la bonne voie pour construire et faire évoluer Freightos en tant qu’entreprise rentable et durable. »

« Nous prévoyons une croissance plus modeste dans le segment des petits ou moyens importateurs/exportateurs, où la croissance dépend davantage d’une activité à forte intensité de capital », a ajouté Shalev.

La technologie de l’entreprise digitalise les opérations de fret pour plus de 10 000 prestataires logistiques et entreprises de la chaîne d’approvisionnement mondiale, dont des centaines de compagnies aériennes, de paquebots et de transporteurs routiers, tels qu’American Airlines, Air Canada Cargo, China Southern Airlines, Emirates SkyCargo et LATAM Cargo.

Selon les nouvelles perspectives de l’entreprise, elle vise désormais un chiffre d’affaires de 20 à 21,2 millions de dollars en 2023, alors qu’elle prévoyait en mai un chiffre d’affaires de 21,2 à 23,1 millions de dollars. Pour cette année, Freightos s’attend à 973 000 à 1,04 million de transactions de réservation, contre 1,01 million à 1,12 million de transactions précédemment. La perte avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement devrait se situer entre 21,5 et 19,8 millions de dollars, contre 24,4 à 21,5 millions de dollars attendus précédemment.

En 2022, la firme a enregistré 700 000 transactions de réservation numérique, soit une augmentation de 54 % par rapport à l’année précédente, et a affiché une perte ajustée de 14,7 millions de dollars.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.