Israël en guerre - Jour 256

Rechercher

La plus ancienne bible hébraïque, le Codex Sassoon, achetée pour 38,1 M de $

Un manuscrit rare, vieux de 1 100 ans, sera exposé au Musée du peuple juif de l'ANU à Tel Aviv, après que l'ancien envoyé des États-Unis en Roumanie a remporté l’enchère

Benjamin Doller, commissaire-priseur chez Sotheby's, prenant les enchères sur le "Codex Sassoon", à New York, le 17 mai 2023. (Crédit : Angela Weiss/AFP)
Benjamin Doller, commissaire-priseur chez Sotheby's, prenant les enchères sur le "Codex Sassoon", à New York, le 17 mai 2023. (Crédit : Angela Weiss/AFP)

JTA – Une Bible hébraïque vieille de 1 100 ans, l’un des plus anciens manuscrits bibliques encore existants, a été vendue mercredi à New York pour 38 millions de dollars, devenant ainsi l’un des livres les plus chers jamais achetés.

Le Codex Sassoon, un volume en parchemin relié en cuir et écrit à la main contenant une Bible hébraïque quasi complète, a été acheté par l’ancien ambassadeur américain en Roumanie Alfred H. Moses au nom des American Friends of ANU (Musée du peuple juif) et donné à l’ANU de Tel Aviv, où il rejoindra la collection, a indiqué la maison de vente aux enchères Sotheby’s dans un communiqué.

Ce manuscrit relié (codex) contient les 24 livres de la Bible hébraïque, ou « Tanakh », acronyme hébreu pour Torah (ou Pentateuque, les cinq premiers livres de la Bible), Prophètes (« Neviim » en hébreu), et autres écrits (« Ketouvim »). Seules 8 pages manquent. Son écriture et sa mise en page rappellent celles des rouleaux de la Torah lus à la synagogue.

Le vendeur, le financier et collectionneur suisse Jacqui Safra, possédait l’ouvrage depuis 1989. Les spéculations sur la destination du livre ont fait craindre qu’il ne soit vendu à un collectionneur privé plutôt qu’à une institution publique – qui pourrait l’exposer.

Ces doutes ont été dissipés lorsque l’ANU, anciennement Musée de la Diaspora juive, a déclaré que le livre ferait partie de son exposition principale.

« La Bible hébraïque est le livre le plus influent de l’histoire et constitue le fondement de la civilisation occidentale. Je me réjouis de savoir qu’elle appartient au peuple juif », a déclaré Moses dans un communiqué. « Conscient de l’importance historique du Codex Sassoon, je me suis donné pour mission de veiller à ce qu’il soit conservé dans un lieu accessible à tous. »

Le « Codex Sassoon » vendu aux enchères chez Sotheby’s, à New York, le 17 mai 2023. (Crédit : Angela Weiss/AFP)

Seule une poignée d’acheteurs se sont disputés le livre – en personne chez Sotheby’s à New York et par téléphone. La vente a duré moins de six minutes. Au préalable, Sotheby’s avait estimé que le manuscrit se vendrait entre 30 et 50 millions de dollars. Le prix d’adjudication était de 33,5 millions de dollars, mais avec les frais et les primes, le prix final a atteint les 38,1 millions de dollars.

Comme aucun livre ou document historique comparable n’a été vendu aux enchères depuis des dizaines d’années, le Codex Sassoon a été comparé à d’autres textes fondateurs de la civilisation qui ont également atteint des dizaines de millions de dollars. Un exemplaire de la première impression du texte final de la Constitution américaine a été vendu pour 43,2 millions de dollars en 2021. Le Codex Leicester, un journal contenant des écrits de Léonard de Vinci, a été vendu 30,8 millions de dollars en 1994, soit environ 60 millions de dollars d’aujourd’hui. Une copie de la Magna Carta a été vendue pour 21,1 millions de dollars en 2007.

Sharon Liberman Mintz, spécialiste de l’art juif chez Sotheby’s, a déclaré que le prix de 38 millions de dollars « reflète la puissance, l’influence et la signification profondes de la Bible hébraïque, qui est un pilier indispensable de l’humanité ».

Mintz s’est déclarée « absolument ravie du résultat monumental aujourd’hui et du fait que le Codex Sassoon fera bientôt son grand retour permanent en Israël, exposé aux yeux du monde entier ».

Un membre du personnel montrant le « Codex Sassoon » lors de l’avant-première médiatique de la vente aux enchères de Sotheby’s, à Londres, le 22 février 2023. (Crédit : AP/Kin Cheung)

Le Codex Sassoon a pris son nom en 1929 lorsqu’il a été acheté par David Solomon Sassoon (mort en 1942), fils d’un magnat juif irakien des affaires qui remplissait sa maison de Londres de sa collection de manuscrits juifs. Il daterait du Xe siècle de notre ère, voire de la fin du IXe – entre 880 et 960 – selon Sotheby’s.

La succession de Sassoon a été morcelée après sa mort et le Codex Sassoon a été vendu par Sotheby’s à Zurich en 1978 au British Rail Pension Fund pour environ 320 000 dollars, soit 1,4 million de dollars d’aujourd’hui.

A LIRE : Grandeur et décadence de la dynastie juive des Sassoon, les « Rothschild de l’Est »

Le fonds de pension a vendu le Codex Sassoon 11 ans plus tard à Safra, un banquier et collectionneur d’art, pour 3,19 millions de dollars (7,7 millions de dollars d’aujourd’hui).

« Il s’agit de l’un des documents les plus rares, uniques et unificateurs qui aient jamais existé », a déclaré Irina Nevzlin, présidente du conseil d’administration de l’ANU, à la JTA. « Pour nous, le fait de l’avoir dans un musée où il sera accessible à tous ces millions de personnes est quelque chose qui peut renforcer nos racines et notre identité, parce que c’est quelque chose d’éternel. »

Le « Codex Sassoon » exposé au Musée du peuple juif – ANU, à Tel Aviv. (Crédit : Jessica Steinberg/Times of Israel)

Le manuscrit a été exposé au musée de l’ANU à Tel Aviv en mars dans le cadre d’une tournée mondiale avant la vente aux enchères.

« Nous sommes la maison idéale pour ce manuscrit pour de nombreuses raisons. Et aussi parce que nous sommes basés en Israël », a déclaré Nevzlin.

La vente aux enchères en personne a attiré une foule de spectateurs, dont beaucoup ont déclaré qu’ils se sentaient obligés d’assister à une transaction d’une aussi grande importance dans la tradition juive.

« C’est un moment historique », a déclaré Elinatan Kupferberg, universitaire et écrivain de Lakewood, dans le New Jersey. « Il s’agit de la plus ancienne Torah existante. Celui qui la possédera ensuite changera l’histoire. »

Kupferberg, qui a déclaré que ses livres les plus précieux étaient ceux qui contenaient les notes manuscrites de grands rabbins, a dit qu’il regrettait parfois que des textes juifs soient achetés par des collectionneurs parce qu’ils ne seront pas utilisés dans le cadre de l’étude quotidienne. Ce n’est pas le cas de ce manuscrit.

« Je ne suis pas triste de le voir derrière une vitre, car il était destiné à servir d’ouvrage de référence », a-t-il déclaré.

Le « Codex Sassoon » exposé chez Sotheby’s, à New York, le 15 février 2023. (Crédit : Ed Jones/AFP)

Sandra Gogel, qui est venue de Paris, a déclaré qu’elle avait espéré que le Codex Sassoon atteigne un prix plus élevé et qu’elle était surprise que les enchères aient été clôturées si rapidement. « Il n’y a pas de quoi se moquer de 33,5, mais 50 auraient été une bonne chose », a-t-elle déclaré.

Gogel a déclaré qu’elle s’était rendue à Londres pour voir le Codex Sassoon lorsqu’il y était exposé et qu’elle était soulagée que le manuscrit finisse par être exposé au public.

« Je suis allée à Londres pour le voir parce que je pensais que je ne le reverrais peut-être jamais », a-t-elle déclaré. « Je suis heureuse que ce soit en Israël, que tout le monde puisse le voir… Tout le monde va à Tel Aviv », a-t-elle ajouté.

Philissa Cramer a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.