Israël en guerre - Jour 260

Rechercher

La police accuse des activistes d’extrême droite d’avoir agressé un père endeuillé

Selon l'acte, lors d’un rassemblement pour les otages, Shimon Biton et Uri Harush ont frappé et blessé Gadi Kedem, qui a perdu sa fille et toute la famille de celle-ci le 7 octobre

Gadi et Reuma Kedem, qui ont perdu plusieurs membres de leur famille lors du massacre du 7 octobre, arrivent pour intenter une plainte dans un poste de police après avoir été attaqués lors d'une manifestation à Tel Aviv, le 19 mai 2024. (Crédit : Flash90)
Gadi et Reuma Kedem, qui ont perdu plusieurs membres de leur famille lors du massacre du 7 octobre, arrivent pour intenter une plainte dans un poste de police après avoir été attaqués lors d'une manifestation à Tel Aviv, le 19 mai 2024. (Crédit : Flash90)

La police israélienne a déposé un acte d’accusation et demandé un mandat d’arrêt contre deux activistes de droite jeudi pour leur implication dans une échauffourée avec le père endeuillé Gadi Kedem samedi soir.

La police a accusé Shimon Biton, 63 ans, et Uri Harush, 43 ans, d’avoir attaqué et blessé une personne âgée suite à l’agression par les deux hommes de Gadi Kedem, 65 ans, qui a ensuite été transporté à l’hôpital par des secouristes.

La bagarre a éclaté samedi lors du rassemblement hebdomadaire à Tel Aviv appelant au retour immédiat des otages détenus par les terroristes à Gaza.

Dans un premier temps, la police a interrogé Kedem sous caution au sujet de l’incident, et ce dernier a indiqué que ses agresseurs avaient été relâchés.

Dans l’acte d’accusation de jeudi, la police a également introduit une requête pour maintenir Biton et Harush en détention jusqu’à la fin de la procédure.

Selon l’acte d’accusation, Biton et Harush faisaient partie d’un groupe d’activistes de droite qui se sont rendus à la manifestation de samedi pour s’opposer aux manifestants.

La police a accusé un autre militant de droite, Avraham Saad, d’avoir poussé la femme de Kedem, Reuma, qui s’accrochait à sa pancarte. En la poussant, Saad a traité Reuma de traîtresse et lui a dit : « C’est bien qu’ils aient assassiné tes enfants, traîtresse gauchiste ».

L’acte d’accusation précise qu’en essayant de repousser Saad, Gadi Kedem et Saad sont tombés sur la route, et que c’est à ce moment-là que Biton a frappé Kedem à la tête avec sa pancarte, tandis que Harush lui a donné un coup de pied dans le dos.

Dans une vidéo de l’incident, on peut voir Kedem après la bagarre avec une plaie sanglante à la tête.

Lors de leurs interrogatoires, Biton et Harush ont nié avoir frappé Kedem et ont affirmé que sa blessure était due à sa chute sur la route. Ils se sont tous deux identifiés sur une vidéo de la scène, mais Biton a affirmé qu’il avait tenté de mettre fin à la bagarre, tandis que Harush a déclaré avoir donné un coup de pied à Kedem « par accident ».

Le 7 octobre, la fille des Kedem, Tamar, leur gendre, Yonatan, et leurs trois petits-enfants, Shahar, Arbel et Omer, ont tous été assassinés par le groupe terroriste palestinien du Hamas dans leur maison du kibboutz Nir Oz. La mère de Yonatan, Carol, a également été tuée ce jour-là.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.