Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

La rabbin Delphine Horvilleur, jurée au prochain Festival de Deauville

Le réputé festival du film américain organisé chaque année en Normandie se tiendra du 4 au 13 septembre

Le rabbin Delphine Horvilleur. (Crédit : Delphine Horvilleur/via JTA)
Le rabbin Delphine Horvilleur. (Crédit : Delphine Horvilleur/via JTA)

La rabbin libéral et auteure Delphine Horvilleur a annoncé hier sur les réseaux sociaux qu’elle sera jurée au prochain Festival du film américain de Deauville.

Le festival normand se tiendra du 4 au 13 septembre. Aux côtés de Delphine Horvilleur, le jury comptera le rappeur Oxmo Puccino, la productrice Sylvie Pialat, les réalisateurs Mounia Meddour, Yann Gonzalez et Bruno Podalydès, ainsi que les acteurs Zita Hanrot et Vincent Lacoste. Il sera présidé par Vanessa Paradis.

« Ce n’est pas la première fois que nous ouvrons ainsi notre jury », explique au Parisien Bruno Barde, directeur artistique du festival. « Il y a quelques années, nous avions invité la danseuse Marie-Claude Pietragalla, ou des artistes comme Christophe ou Woodkid. Ce sont des gens qui aiment la vie et pratiquent d’autres arts que le cinéma. Je me méfie de ceux qui ne jurent que par un seul art. Ce que j’ai trouvé séduisant chez Delphine Horvilleur, c’est d’abord ses livres. Peut-être que le fait qu’elle soit rabbin aboutit à ce qu’elle pratique la philosophie dans son vrai sens, c’est-à-dire l’amour de la sagesse. Et je sais aussi qu’elle aime énormément le cinéma ! »

La rabbin s’est dit « très heureuse » de rejoindre ce jury. « Depuis des mois, au cœur de cette crise, je pense à la force des histoires, ou comment les livres, les interprétations… et les films ! nous aident à ‘déconfiner’ nos visions du monde », a-t-elle écrit sur Facebook.

Le film américain « Minari » de Lee Isaac Chung sera présenté en ouverture du festival. « Comment je suis devenu super-héros », le premier film de Douglas Attal, avec Pio Marmaï, Vimala Pons et Benoît Poelvoorde, clôturera l’événement.

Delphine Horvilleur a sorti en février dernier un nouvel essai, intitulé Comprendre le monde (Bayard, 12,90 euros).

Dans son livre, elle s’interroge sur la place de l’homme dans la société, revient sur son parcours en tant que rabbin et explique de quelle façon les récits bibliques permettent d’élever l’homme.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.