Rechercher

La Syrie a reçu des céréales ukrainiennes volées, selon l’ambassade d’Ukraine

Le régime de Bachar al-Assad en Syrie est un grand allié de Moscou ; Cette cargaison était initialement destinée au port libanais de Tripoli

Le président russe Vladimir Poutine, (à droite), et le président syrien Bashar el-Assad allument des bougies lors de leur visite d'une cathédrale orthodoxe pour Noël, à Damas, en Syrie, le 7 janvier 2020. (Alexei Druzhinin, Spoutnik, Kremlin Pool Photo via AP)
Le président russe Vladimir Poutine, (à droite), et le président syrien Bashar el-Assad allument des bougies lors de leur visite d'une cathédrale orthodoxe pour Noël, à Damas, en Syrie, le 7 janvier 2020. (Alexei Druzhinin, Spoutnik, Kremlin Pool Photo via AP)

Un navire russe transportant des céréales ukrainiennes volées est arrivé en Syrie, a affirmé jeudi l’ambassade d’Ukraine au Liban, après que plusieurs céréaliers ont fait polémique en accostant dans le pays en guerre.

L’Ukraine accuse régulièrement la Russie de saccager et piller des entrepôts de céréales après l’invasion de son territoire par l’armée russe.

Le régime de Bachar al-Assad en Syrie est un grand allié de Moscou.

« Selon nos informations, le SV KONSTANTIN a accosté en Syrie », a rapporté l’ambassade d’Ukraine à l’AFP à Beyrouth, « avec à bord des céréales volées et transportées illégalement par les forces d’occupation russes ».

Cette cargaison était initialement destinée au port libanais de Tripoli, a ajouté l’ambassade, sans préciser le port syrien où le SV KONSTANTIN a accosté.

Un autre navire a déchargé jeudi sa cargaison au port syrien de Tartous géré par une compagnie russe, selon Samir Madani, co-fondateur du site TankerTrackers.com.

Le Razoni, sous pavillon sierra-léonais, transporte la première cargaison de céréales autorisée à quitter l’Ukraine grâce à un accord avec les Nations unies et la Turquie qui a permis de lever le blocus de la Russie.

Il devait lui aussi aller au Liban avant de se dérouter vers Tartous cette semaine avec ses 26 000 tonnes de maïs, a précisé sur Twitter M. Madani. Les images satellitaires l’on montré en train de décharger.

Début août, un navire syrien, le Laodicée, a été brièvement immobilisé au Liban après des allégations selon lesquelles il transportait des céréales ukrainiennes volées.

Il avait finalement pu repartir vers la Syrie au grand dam de l’Ukraine qui s’était dite « déçue » par cette décision.

La Syrie et la Russie sont alliées depuis des décennies mais les liens se sont sensiblement renforcés à la faveur du conflit syrien et de l’intervention militaire de Moscou à partir de 2015 au côté du régime de Bachar al-Assad.

Moscou n’a apporté qu’une aide économique modeste à son allié syrien mais le fournit régulièrement en céréales.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...