La Turquie autorise la France à utiliser son espace aérien pour frapper l’EI
Rechercher

La Turquie autorise la France à utiliser son espace aérien pour frapper l’EI

Grâce à ce feu vert turc, la France pourrait déployer des avions de chasse sur des bases de la Turquie proches de la Syrie

Une photo d'un rafale prise le 30 mars 2011 lors d'une action militaire en Libye (Crédit : GERARD JULIEN / AFP)
Une photo d'un rafale prise le 30 mars 2011 lors d'une action militaire en Libye (Crédit : GERARD JULIEN / AFP)

Le gouvernement turc a autorisé la France à « utiliser l’espace aérien turc » dans le cadre de la coalition internationale contre le groupe de l’Etat islamique (EI), a-t-on appris mercredi de source diplomatique turque.

« La France nous a demandé notre autorisation pour se servir de notre espace aérien (…) cette autorisation a été accordée à condition que l’on s’aligne sur les principes généraux assortis aux pays de la coalition internationale », a déclaré à l’AFP cette source qui s’exprimait sous couvert de l’anonymat.

Grâce à ce feu vert turc, la France pourrait déployer des avions de chasse sur des bases de Turquie, notamment celle d’Incirlik déjà utilisée par l’aviation américaine, située dans le sud du pays non loin de la frontière syrienne.

La France a commencé en septembre 2014 ses bombardements contre l’EI en Irak en rejoignant la coalition menée par les Etats-Unis, et un an plus tard en Syrie. Elle a intensifié ses frappes dans ce dernier pays après les attentats du 13 novembre à Paris.

Les Mirage 2000 et Rafale français qui interviennent en Irak et en Syrie sont basés aux Emirats arabes unis et en Jordanie. Ils ont été rejoints depuis le 23 par les Rafale du porte-avions Charles de Gaulle, déployé en Méditerranée.

Des avions de reconnaissance allemands Tornado devraient également être basés prochainement à Incirlik.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...