L’ADL appelle le gouvernement français à enquêter sur les accusations portées contre le Louvre
Rechercher

L’ADL appelle le gouvernement français à enquêter sur les accusations portées contre le Louvre

Le directeur de l’Anti-Diffamation League, Abraham H. Foxman, se dit consterné par ces agissements anti-israéliens

Abraham Foxman, directeur national de l'Anti-Defamation League (Crédit photo : David Karp/via JTA)
Abraham Foxman, directeur national de l'Anti-Defamation League (Crédit photo : David Karp/via JTA)

L’Anti-Diffamation League (ADL) exhorte la ministre de la Culture et de la Communication, Fleur Pellerin, à ouvrir une enquête indépendante afin de faire la lumière sur les discriminations dont seraient responsables le Louvre et la Sainte-Chapelle envers un groupe d’étudiants israéliens.

Lors de l’organisation d’un voyage universitaire, un professeur de l’université de Tel-Aviv a rencontré des difficultés à réserver des places pour le groupe israélien. En se faisant passer pour un professeur italien, il n’a pas rencontré de problèmes.

Il rappelle que « le président François Hollande, le Premier ministre Manuel Valls et le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius ont récemment exprimé leur opposition à tout boycott d’Israël, le système judiciaire français punissant les actes de discrimination à l’égard d’Israël ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...