Laisser un élève porter un costume d’Hitler était une “erreur innocente,” selon le lycée australien
Rechercher

Laisser un élève porter un costume d’Hitler était une “erreur innocente,” selon le lycée australien

Le lycéen a reçu la récompense de la “meilleure tenue” pendant une visite d’élèves juifs

Adolf Hitler et Goering sur le balcon de la Chancellerie, Berlin, le 16 mars 1938 (Crédit : Wikipedia)
Adolf Hitler et Goering sur le balcon de la Chancellerie, Berlin, le 16 mars 1938 (Crédit : Wikipedia)

Une école privée d’Australie a déclaré qu’autoriser un élève à s’habiller comme Adolf Hitler pendant la visite d’élèves d’une école juive était « une erreur innocente ».

Les élèves juifs étaient présents mercredi quand un garçon a reçu une récompense de la « meilleure tenue » pour son costume nazi, qu’un professeur de l’école privée lui avait donné la permission de porter. Les élèves étaient encouragés à se déguiser pour la « semaine du livre ».

Un communiqué publié sur la page Facebook du St. Philip’s College, un collège et lycée chrétien situé dans le Territoire du Nord du pays, a caractérisé l’incident « d’erreur innocente par un professeur qui est une personne respectée, honorable et charmante qui s’est trompée ce jour-là. »

« Dans une école fréquentée, et élève est allé voir un membre de l’équipe respecté et a demandé ‘est-ce que c’est bon’, et il a répondu ‘OK’ », a déclaré le principal, Rogert Herbert, à la télévision publique australienne. « A présent elle est absolument désolée d’avoir dit cela, et je suis très inquiet de son bien-être. »

St Philip's College AnnouncementThis was an innocent mistake by a teacher who is a respected, honourable and lovely…

Posted by St Philip's College on Thursday, 8 September 2016

Herbert a déclaré que les élèves en visite et le principal de l’école juive, le Bialik College, avaient accepté les excuses.

« Nous les avons réunis et nous sommes excusés, et ils ont été fantastiques, absolument fantastiques, et ont accepté », a déclaré Herbert.

Jeremy Stowe-Lindner, principal du Bialik College, a déclaré que l’incident était « une opportunité éducative ».

« J’accepte qu’il n’y ait pas eu de malveillance prévue, et je suppose que la coïncidence d’enfants juifs venant de Melbourne est une opportunité éducative pour la communauté, et que le principal m’assure qu’il s’agit de sa première priorité », a déclaré Stowe-Lindner.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...