L’Allemagne abandonne les poursuites contre une ancienne employée d’Auschwitz
Rechercher

L’Allemagne abandonne les poursuites contre une ancienne employée d’Auschwitz

La cour souligne que l’accusée de 92 ans, opératrice de radio au camp d'extermination, est aveugle, sourde et malade

Les rails de chemin de fer qui mènent au camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau, en Pologne. Illustration. (Crédit : Serge Attal/Flash90)
Les rails de chemin de fer qui mènent au camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau, en Pologne. Illustration. (Crédit : Serge Attal/Flash90)

Un tribunal d’Etat du nord de l’Allemagne a déclaré qu’il abandonnait les poursuites contre une femme de 92 ans qui a travaillé au poste d’opératrice radio à Auschwitz.

La femme, identifiée par le tribunal de l’Etat de Kiel sous le nom de Helma M., est presque complètement aveugle et sourde et était inapte à se présenter à son procès parce qu’elle est affaiblie par une maladie, qui n’a pas été précisée, a annoncé le tribunal dans un communiqué publié vendredi, selon les médias.

Elle a été inculpée de 260 000 chefs d’accusation pour complicité d’assassinat liée à son travail au camp de concentration nazi en tant qu’opératrice radio pour le commandant sur place.

En mars, un ancien médecin d’Auschwitz, 95 ans, avait été déclaré inapte à assister à son procès pour son rôle dans l’assassinat de plus de 3 600 personnes au camp d’extermination nazi. Un médecin désigné par le tribunal avait déterminé que la santé d’Hubert Zafke était trop détérioré pour que le procès puisse avoir lieu au tribunal de l’Etat de Neubrandenburg. Les procureurs ont déclaré que l’unité dans laquelle le médecin a servi plaçait les cristaux de Zyklon-B dans les chambres à gaz d’Auschwitz. Zafke n’a pas nié avoir servi à Auschwitz mais a affirmé qu’il n’avait pas vu ou participé à aucun de ces meurtres.

En juin, un membre des Waffen SS, Reinhold Hanning, 94 ans, a été condamné à cinq ans de prison par le tribunal de première instance de Detmold, dans l’état de Rhénanie du Nord-Westphalie, pour complicité dans l’assassinat d’au moins 170 000 personnes à Auschwitz. Il est resté en liberté car il a fait appel du verdict.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...