L’Allemagne va aider financièrement les victimes de la secte d’un nazi au Chili
Rechercher

L’Allemagne va aider financièrement les victimes de la secte d’un nazi au Chili

Les victimes de Colonia Dignidad, réduites en esclavage et soumises à des sévices, percevront jusqu'à 10 000 euros chacune, pour marquer "la reconnaissance d'une grande souffrance"

Membres de la secte Colonia Dignidad. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Membres de la secte Colonia Dignidad. (Crédit : capture d'écran YouTube)

L’Allemagne va apporter une aide financière aux victimes, réduites en esclavage et soumises à des sévices sexuels, de l’organisation sectaire d’un vétéran nazi au Chili, Colonia Dignidad, a annoncé vendredi le gouvernement.

Elles percevront jusqu’à 10 000 euros chacune, a affirmé à Berlin le secrétaire d’Etat Niels Annen, à l’issue d’un travail mené en commun par le gouvernement allemand et une commission parlementaire.

Le montant total des indemnisations devrait s’élever à environ 3,5 millions d’euros d’ici 2024.

Environ 240 anciens membres de cette secte vivent encore, dont 80 en Allemagne, selon la commission.

(Archives) Le fondateur de la Colonia Dignidad,Paul Schaefer, embarque à bord d’un avion de l’armée chilienne, après son expulsion de l’Argentine vers le Chili, le 13 mars 2005. (Crédit : Rolando ANDRADE / AFP)

La « colonie de la dignité » avait été fondée en 1961 par l’ancien caporal nazi Paul Schäfer. Ce lieu était présenté comme un village familial idyllique.

En réalité, M. Schäfer a régné avec brutalité sur cette communauté allemande de quelques centaines de personnes, les soumettant à un traitement allant jusqu’à l’esclavage et multipliant les sévices sexuels sur les enfants.

Il s’agit d’une « aide concrète », mais aussi d’une « marque de reconnaissance d’une grande souffrance », a commenté vendredi M. Annen.

Ce n’est qu’après la fuite de M. Schäfer en 1997 que les Chiliens ont découvert que l’enclave allemande avait aussi été un enfer pour les opposants à la dictature d’Augusto Pinochet (1973-1990), nombre d’entre eux y ayant été torturés ou ayant disparu là-bas.

Arrêté en 2005 en Argentine, Paul Schäfer est mort en prison en 2010. Et Colonia Dignidad a été transformé en un centre touristique et agricole, sous le nom de Villa Baviera.

(Archives) Photo prise le 20 janvier 2016, la Villa Bavière, anciennement Colonia Dignidad près de Parral, à 400 km de Santiago. (Crédit : Claudio Reyes / AFP)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...