Israël en guerre - Jour 230

Rechercher

L’Allemagne veut de nouvelles sanctions de l’UE sur les drones iraniens

La ministre des Affaires étrangères a aussi évoqué un durcissement des sanctions visant les Gardiens de la révolution, en lien aussi avec les "atrocités commises par le régime iranien à l'encontre de sa jeunesse, en particulier des femmes"

Des drones lancés lors d'un exercice national de l'armée de l'air centré sur la province de Semnan, dans le nord de l'Iran, sur une photo publiée par l'armée iranienne le 3 octobre 2023. (Crédit : Armée iranienne via AP)
Des drones lancés lors d'un exercice national de l'armée de l'air centré sur la province de Semnan, dans le nord de l'Iran, sur une photo publiée par l'armée iranienne le 3 octobre 2023. (Crédit : Armée iranienne via AP)

La ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock a plaidé mardi pour de nouvelles sanctions de l’Union européenne sur les drones iraniens après l’attaque de Téhéran contre Israël.

« A la fin de l’automne, j’ai plaidé avec la France et d’autres partenaires au sein de l’UE pour que ce régime de sanctions sur les drones soit étendu » à de nouveaux types de matériel utilisés par Téhéran et ses alliés, a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse à Berlin avec son homologue jordanien.

« J’espère que nous franchirons maintenant enfin ensemble cette étape en tant qu’UE », a-t-elle déclaré.

L’été dernier, l’Union européenne avait adopté des mesures restrictives en raison du soutien militaire de l’Iran à la guerre par la Russie contre l’Ukraine, imposant notamment une interdiction de l’exportation de l’UE vers l’Iran de composants utilisés dans la construction de drones.

La ministre a aussi évoqué un durcissement des sanctions visant les Gardiens de la révolution, en lien aussi avec les « atrocités commises par le régime iranien à l’encontre de sa jeunesse, en particulier des femmes ».

La ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock lors d’une conférence de presse à Jérusalem, lors de sa visite de deux jours, le 14 février 2024. (Crédit : AP Photo/Maya Alleruzzo)

Plus tôt, le ministre des Affaires étrangères israélien Israël Katz a déclaré avoir lancé « une offensive diplomatique contre l’Iran », disant notamment vouloir faire reconnaître le corps des Gardiens de la Révolution islamique comme organisation terroriste.

La ministre allemande a par ailleurs annoncé se rendre mardi en Israël pour discuter des moyens « d’éviter une nouvelle escalade ».

La ministre entend assurer les partenaires israéliens de « l’entière solidarité de l’Allemagne » après l’attaque aérienne iranienne, a-t-elle déclaré.

« Il est désormais essentiel de mettre un terme aux agissements de l’Iran sans encourager une nouvelle escalade », a-t-elle insisté.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.