Rechercher

L’ambassadeur américain en Israël salue la rencontre entre Gantz et Abbas

"Tellement ravi de voir le ministre de la Défense accueillir le président de l'Autorité palestinienne chez lui hier soir", a tweeté Tom Nides

Thomas Richard Nides, ambassadeur des États-Unis en Israël, lors de sa cérémonie de prestation de serment, à la résidence présidentielle à Jérusalem, le 5 décembre 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Thomas Richard Nides, ambassadeur des États-Unis en Israël, lors de sa cérémonie de prestation de serment, à la résidence présidentielle à Jérusalem, le 5 décembre 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Tom Nides, nouvel ambassadeur des États-Unis en Israël, a salué la rencontre qui s’est tenue mardi soir entre le ministre de la Défense, Benny Gantz, et le dirigeant de l’Autorité palestinienne (AP), Mahmoud Abbas, à Rosh Haayin.

« Tellement ravi de voir le ministre de la Défense @gantzbe accueillir le président de l’Autorité palestinienne Abbas chez lui hier soir », a tweeté Nides. « Puisse cet échange diplomatique significatif nous emmener vers de nombreuses nouvelles mesures de confiance pour la nouvelle année. Cela profite à tous ! »

La réunion était la première d’Abbas en Israël depuis plus d’une décennie.

Les politiciens de droite, dans l’opposition comme dans la coalition, ont vivement critiqué cette rencontre.

Le Premier ministre Naftali Bennett lui-même se serait opposé à cette initiative et certains ministres ont noté qu’Abbas avait personnellement lancé une campagne de poursuites judiciaires contre Gantz devant la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes de guerre présumés.

Le ministre de la Défense Benny Gantz (à gauche) assiste à une conférence dans la région d’Eshkol, dans le sud d’Israël, le 13 juillet 2021. Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas prononce un discours au sujet de la COVID-19, au siège de l’Autorité palestinienne, dans la ville de Ramallah, en Cisjordanie, le 5 mai 2020. (Crédit : Flash90)

Bennett est opposé à la reprise des négociations de paix avec les Palestiniens et il refuse de rencontrer Abbas. Mais son gouvernement a toutefois promis d’aider à redynamiser l’Autorité palestinienne et à renforcer son économie mise à mal et c’est Gantz qui a pris la tête de ces initiatives. Le ministre de la Défense a expliqué considérer le régime d’Abbas comme seule alternative à un Hamas qui gagnerait en puissance en Cisjordanie.

Le Hamas, le groupe terroriste qui gouverne Gaza, a aussi fustigé Abbas pour son entretien avec Gantz, disant que l’initiative était « répréhensible et condamnable ».

« C’est une attaque contre le soulèvement qui a lieu actuellement en Cisjordanie », a déclaré Hazim Qasim, porte-parole du groupe, une référence apparente aux attaques récentes qui ont été commises contre des soldats et des civils israéliens.

Gantz a toutefois reçu le soutien des membres de gauche de la coalition.

En fin d’après-midi mercredi, le ministre de la Défense a réagi dans un tweet : « Seul quelqu’un qui est responsable de l’envoi de soldats au combat sait à quel point l’obligation de l’empêcher est profonde. C’est comme ça que j’ai toujours agi, et c’est comme ça que je continuerai à agir. »

Mercredi, le bureau de Gantz a annoncé « plusieurs mesures qui permettront de construire un climat de confiance » suite à la rencontre.

Ainsi, entre autres, 6 000 résidents de Cisjordanie et 3 500 résidents de Gaza sans papiers seront inclus dans le registre des résidents de l’AP pour raison humanitaire ; la somme de 100 millions de shekels sera prêtée sur la base des recettes fiscales touchées par Israël au nom de l’AP ; 600 nouveaux laissez-passer commerciaux seront remis à des hommes d’affaires palestiniens et des dizaines d’autorisations « VIP » seront mises à la disposition des hauts-fonctionnaires palestiniens.

Les deux hommes ont également évoqué des plans de construction supplémentaires pour des maisons palestiniennes, a indiqué le bureau du ministre de la Défense.

Aaron Boxerman a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...