L’ambassadeur israélien en Turquie humilié à l’aéroport d’Istanbul
Rechercher

L’ambassadeur israélien en Turquie humilié à l’aéroport d’Istanbul

Eitan Naeh a été soumis à un contrôle de sécurité strict à l'aéroport d'Istanbul ; en réponse, Israël inspecte les papiers du délégué turc et le réprimande

La querelle diplomatique entre Israël et la Turquie au sujet d’affrontements meurtriers à la frontière de la bande de Gaza s’est poursuivie mercredi, le ministère des Affaires étrangères réprimandant un haut représentant turc au sujet de l’“humiliation” subie par l’ambassadeur israélien expulsé quelques heures plus tôt alors qu’il prenait un vol pour Tel Aviv.

L’ambassadeur Eitan Naeh, qui a reçu l’ordre de quitter temporairement la Turquie, a fait l’objet d’un contrôle de sécurité strict à l’aéroport d’Istanbul qui l’a obligé à enlever ses chaussures. La presse turque a été invitée à filmer le spectacle, ce qui a appelé Israël à répondre en conséquence.

« Le chargé d’affaires turc à Tel Aviv a été convoqué pour se faire réprimander », a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué, invitant les journalistes israéliens à filmer l’entrée d’Umut Deniz dans le bâtiment du ministère des Affaires étrangères à Jérusalem à 13 heures et indiquant la porte exacte par laquelle il devait entrer.

Dès l’arrivée de Deniz au ministère des Affaires étrangères à Jérusalem, un agent de sécurité a inspecté son passeport et ses documents diplomatiques et l’a soumis à un contrôle de sécurité.

« La rencontre a été organisée par le directeur du département Europe du Sud, Iris Ambor, qui a exprimé au chargé d’affaires notre forte protestation contre la conduite scandaleuse de la Turquie, et a ajouté qu’Israël ne tolérera pas un tel traitement de ses représentants », a déclaré le porte-parole du ministère, Emmanuel Nahshon, après la rencontre.

« Ce comportement est une violation flagrante du code de conduite diplomatique en vigueur entre les pays », a-t-il ajouté. « Cette position a également été exposée directement aux autorités d’Ankara ».

« Le contexte, entre autres, est le traitement inapproprié infligé à l’ambassadeur d’Israël Eitan Naeh à l’aéroport d’Istanbul en procédant à un contrôle de sécurité strict avec la présence délibérée de la presse turque », a déclaré le ministère.

« C’était un véritable bizutage », selon une source israélienne citée par le radiodiffuseur public Kan. « C’est une humiliation délibérée d’un ambassadeur israélien devant les caméras – spécialement invitées par le gouvernement turc. »

La source a ajouté que Naeh avait aussi subi une inspection de ses mains à la recherche de traces d’explosifs pendant le contrôle de sécurité.

L’échange a rappelé un incident survenu en 2010, quand les relations se sont détériorées après que le vice-ministre israélien des Affaires étrangères Danny Ayalon a apparemment tenté de faire honte publiquement à l’ambassadeur de Turquie en Israël en le faisant asseoir sur une chaise basse et en ne plaçant pas un drapeau turc dans la salle pendant une réunion où il a réprimandé l’envoyé pour une série télévisée anti-Israël diffusée en Turquie.

L’incident de l’aéroport est survenu après que la Turquie a ordonné mardi soir au consul général d’Israël à Istanbul, Yossi Levi Sfari, de quitter le pays.

Plus tôt dans la journée, Israël a expulsé le consul de Turquie à Jérusalem en pleine guerre verbale de plus en plus acerbe entre le président turc Recep Tayyip Erdoğan et le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...