L’ancienne présidente de la Cour suprême contre le projet de loi sur la justice
Rechercher

L’ancienne présidente de la Cour suprême contre le projet de loi sur la justice

Miriam Naor, ancienne présidente de la Cour suprême, a critiqué la législation visant à étouffer la plus haute instance juridique de l'État

Miriam Naor, alors présidente de la Cour suprême, lors d'une cérémonie pour les magistrats récemment nommés à la résidence du président à Jérusalem, le 20 juillet 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Miriam Naor, alors présidente de la Cour suprême, lors d'une cérémonie pour les magistrats récemment nommés à la résidence du président à Jérusalem, le 20 juillet 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

L’ancienne présidente de la Cour suprême Miriam Naor a critiqué dimanche la législation visant à étouffer la plus haute instance juridique de l’État, demandant si les Israéliens voulaient vraiment vivre dans un monde où « le tribunal n’a pas l’autorité nécessaire pour apporter un recours en matière de gouvernance ».

S’exprimant lors de la conférence de l’Association du barreau, Mme Naor a affirmé qu’une telle législation n’était pas nécessaire dans les pays démocratiques.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...