Netanyahu : la sécurité, pas le favoritisme, est responsable de l’achat des sous-marins
Rechercher

Netanyahu : la sécurité, pas le favoritisme, est responsable de l’achat des sous-marins

Après de nombreuses demandes d’enquête, le Premier ministre déclare que sa “seule considération” pour l’achat de 6 mds de shekels est la sécurité nationale

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu préside la réunion hebdomadaire du cabinet, dans ses bureaux, à Jérusalem, le 20 novembre 2016. (Crédit : Emil Salman/Pool)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu préside la réunion hebdomadaire du cabinet, dans ses bureaux, à Jérusalem, le 20 novembre 2016. (Crédit : Emil Salman/Pool)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a nié dimanche les accusations selon lesquelles ses intérêts personnels ont joué un rôle dans l’accord à plusieurs milliards de shekels pour l’achat de sous-marins allemands. Il a déclaré que le renforcement de la sécurité à long-terme d’Israël était sa « seule considération » pour ces achats.

Cette déclaration intervient alors que le Premier ministre se retrouve de plus en plus critiqué, certains députés ayant demandé une enquête après la révélation sur l’avocat personnel de Netanyahu, David Shimron, qui représente aussi le constructeur allemand qui vend les sous-marins à Israël.

Netanyahu a nié à plusieurs reprises toute malversation ou conflit d’intérêt dans un contexte d’imbroglio d’accusations et de contre-accusations d’anciens et actuels responsables de la Défense sur le besoin réel ou non de ces sous-marins.

« La sécurité d’Israël nécessite l’achat de nouveaux sous-marins, et le renouvellement de la flotte navale », a déclaré Netanyahu dimanche, au début de la réunion hebdomadaire du cabinet.

L'INS Rahav, le plus récent sous-marin d'Israël, partant du port allemand de Kiel vers Haïfa, où il est arrivé en janvier 2016, le 17 décembre 2015. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée israélienne)
L’INS Rahav, le plus récent sous-marin d’Israël, partant du port allemand de Kiel vers Haïfa, où il est arrivé en janvier 2016, le 17 décembre 2015. (Crédit : unité des porte-paroles de l’armée israélienne)

« Ce système d’armes stratégiques garantit le futur [de la marine] et, je vous l’assure, sauvegardera l’existence d’Israël dans les prochaines décennies, a-t-il déclaré. Renforcer la sécurité d’Israël a été ma seule considération dans la décision d’achat des sous-marins. C’est la considération qui me guide toujours, il n’y en a aucune autre. »

Mardi, la Dixième chaîne avait annoncé que l’avocat personnel de Netanyahu, Shimron, avait un intérêt dans l’accord militaire de six milliards de shekels avec le constructeur naval allemand.

Pendant le week-end, des députés de l’opposition ont demandé une enquête officielle pour examiner ces accusations.

Samedi, Yair Lapid, le président du parti centriste d’opposition Yesh Atid, a appelé le procureur général Avichai Mandelblit à ordonner une enquête criminelle sur l’accord soutenu par Netanyahu, et la députée du Meretz Michal Rozin a appelé la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset a tenir une réunion « urgente » sur le sujet.

Shimron, qui a passé des années à défendre Netanyahu contre des dizaines de plaintes pour pratique frauduleuse et utilisation de ses fonctions à son bénéfice personnel, est accusé d’un grave conflit d’intérêt en raison de ses relations au constructeur naval allemand.

Yair Lapid, président du parti Yesh Atid, pendant la cérémonie de prestation de serment de la 20e Knesset, le 31 mars 2015. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Yair Lapid, président du parti Yesh Atid, pendant la cérémonie de prestation de serment de la 20e Knesset, le 31 mars 2015. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

« Le procureur général devrait ordonner une enquête criminelle », a déclaré Lapid à la Deuxième chaîne.

« Aucun de nous ne savait que l’avocat personnel du Premier ministre était impliqué dans ces ventes, a déclaré Lapid. Pourquoi les Allemands ont-ils embauché Shimron ? Pour ses connaissances ? Ils l’ont embauché parce qu’il est l’homme le plus proche du Premier ministre, et ensuite une situation évolue, dans laquelle nous négocions avec les Allemands et les Allemands savent que l’avocat travaille pour eux. Et nous ne le savons pas. »

Lapid a ajouté que « le procureur général devrait ordonner une enquête criminelle pour comprendre pourquoi les Allemands ont embauché Shimron et combien ils l’ont payé. »

L’ancien Premier ministre et ministre de la Défense Ehud Barak, devenu critique inlassable de Netanyahu, a également appelé samedi à une enquête minutieuse sur la vente.

« Les sous-marins sont cruciaux, mais la confiance du public est encore plus importante, a écrit Barak sur Twitter. Il y a beaucoup de questions sans réponse dans ce dossier. C’est pour cela qu’il est fondamental, comme l’a dit Bogie [l’ancien ministre de la Défense Moshe Yaalon, qui s’était opposé à l’achat des sous-marins], que nous enquêtions sur le sujet. En Allemagne, et dans les coulisses. »

Ehud Barak à la Conférence de Herzliya, le 16 juin 2016. (Crédit photo : Adi Cohen Zedek)
Ehud Barak à la Conférence de Herzliya, le 16 juin 2016. (Crédit photo : Adi Cohen Zedek)

Netanyahu avait annoncé le mois dernier en réunion de cabinet qu’Israël était en train de négocier l’achat de trois nouveaux sous-marins, pour une valeur d’environ six milliards de shekels.

Selon la Deuxième chaîne, le bureau du procureur de l’Etat a annoncé qu’il se pencherait sur le dossier.

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...