Rechercher

Lapid: La Knesset doit être le lieu du débat civil, pas des attaques politiciennes

Les festivités du jour d'ouverture de la Knesset ont été assombries par l'attentat terroriste perpétré mardi matin, en Cisjordanie, qui a fait trois morts et autant de blessés

Carrie Keller-Lynn est la correspondante politique et juridique du Times of Israël.

Le Premier ministre Yair Lapid s'exprime lors d'une cérémonie de prestation de serment de la 25e Knesset, au parlement israélien à Jérusalem, le 15 novembre 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Le Premier ministre Yair Lapid s'exprime lors d'une cérémonie de prestation de serment de la 25e Knesset, au parlement israélien à Jérusalem, le 15 novembre 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Le Premier ministre sortant, Yair Lapid, a déclaré aux membres de la 25e Knesset nouvellement assermentée qu’ils devraient s’efforcer de faire du Parlement un modèle pour le débat d’idées.

« Nous avons besoin que la 25e Knesset soit un lieu de débat des opinions et pensées de chacun, et non le théâtre d’échanges d’insultes », a déclaré Lapid aux députés, dans la salle d’État Chagall de la Knesset.

« Nous avons besoin que ce soit un endroit que les citoyens israéliens admirent, et non un endroit dont ils ont honte, comme ils ont honte de leurs élus. »

La coalition sortante de Lapid s’est livrée à une bataille acharnée contre l’opposition, et les deux blocs sont aujourd’hui sur le point d’échanger leur rôle.

Au lieu d’évoquer l’action du 36e gouvernement israélien, ces 18 derniers mois, Lapid a choisi de mettre de côté son discours, compte tenu de l’attentat terroriste survenu ce mardi matin, qui a coûté la vie à trois Israéliens et jeté un froid sur les festivités de la journée d’ouverture de la Knesset.

« Ce matin, nous avons reçu un rappel particulièrement douloureux, qui nous rappelle les défis et difficultés auxquels l’État d’Israël se trouve confronté, jour après jour. Ce n’est pas la démocratie israélienne que nous célébrons aujourd’hui, car c’est un jour de douleur, marqué par la mort d’innocents, assassinés par un infâme terroriste », a-t-il dit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...