Lapid salue la politique de Trump à l’égard de la Turquie
Rechercher

Lapid salue la politique de Trump à l’égard de la Turquie

Le président américain applique de nouvelles taxes sur Ankara, faisant plonger la devise turque à un niveau historiquement bas

Yair Lapid à Jérusalem, le 25 novembre 2013 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Yair Lapid à Jérusalem, le 25 novembre 2013 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le chef du parti Yesh Atid, Yair Lapid, a applaudi la décision prise vendredi par le président américain Donald Trump d’imposer des taxes à la Turquie, faisant encore davantage pression sur l’économie en difficulté de ce pays dans un conflit diplomatique avec Washington.

« Je félicite le président Trump pour son action décisive contre [le président Recep Tayyip] Erdogan et la Turquie », a écrit vendredi Lapid sur Twitter.

Lapid a aussi déclaré que cela « ne ferait pas de mal au gouvernement Netanyahu » de prendre également des mesures contre la Turquie, sans doute une référence aux déclarations de plus en plus haineuses d’Erdogan à l’égard de l’Etat juif.

Le premier député de Yesh Atid avait déjà imploré le Premier ministre Benjamin Netanyahu d’adopter une position plus ferme vis-à-vis de la Turquie et a qualifié l’accord de réconciliation de 2016 entre les deux pays d’ « erreur diplomatique ».

L’accord a rétabli des liens très tendus dus au raid meurtrier de 2010 contre un navire turc qui tentait de violer le blocus de la bande de Gaza. Israël maintient que le blocus est nécessaire pour empêcher que des armes n’entrent dans Gaza. De même que l’Égypte qui ferme pratiquement en permanence son poste-frontière de Rafah.
 
Erdogan est très décrié en Israël pour son soutien ouvert au groupe terroriste palestinien du Hamas et ses nombreux commentaires enflammés critiquant les réponses israéliennes à la violence à la frontière de Gaza.

Les éloges de Lapid pour Trump sont intervenus après l’annonce par le président américain du doublement des taxes de l’acier et de l’aluminium sur la Turquie.

« Je viens d’autoriser un doublement des taxes sur l’acier et l’aluminium vis-à-vis de la Turquie car leur devise, la livre turque, chute rapidement face à notre dollar très fort ! », a écrit Trump sur Twitter.

« Nos relations avec la Turquie ne sont pas bonnes en ce moment ! »

Donald Trump (Crédit : domaine public)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...