L’Arabe israélien qui s’était rendu en Syrie par les airs, arrêté en Israël
Rechercher

L’Arabe israélien qui s’était rendu en Syrie par les airs, arrêté en Israël

Nidal Salah est rentré en Israël le mois dernier, sachant qu'il serait accusé d'avoir rejoint l'Etat islamique il y a trois ans

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Illustration. Un parapente survole le nord d'Israël le 18 février 2017. (Nati Shohat/Flash90)
Illustration. Un parapente survole le nord d'Israël le 18 février 2017. (Nati Shohat/Flash90)

L’Arabe israélien de la ville de Jaljulia, au centre d’Israël, qui s’était introduit en Syrie avec un deltaplane pour rejoindre l’organisation terroriste d’Etat islamique en 2015, est revenu en Israël le mois dernier et a été immédiatement arrêté, a déclaré mercredi le procureur de l’Etat.

L’affaire a fait l’objet d’un embargo, qui a été levé après que le suspect a été inculpé devant un tribunal de district central pour un certain nombre d’accusations, notamment pour avoir rejoint une organisation terroriste et intelligence avec l’ennemi en temps de guerre.

Au cours de l’été 2015, Nidal Salah, alors âgé de 23 ans, et un autre Arabe israélien, Hossam Hajalah, ont décidé de se joindre à l’État islamique qui se bat en Syrie.

« Alors que d’autres s’envolaient d’Israël vers la Turquie et de là-bas vers la Syrie, l’accusé et son ami ont décidé qu’ils franchiraient la frontière syrienne directement avec un deltaplane », a écrit le procureur Roi Rice dans l’acte d’accusation.

Au cours des mois précédents, Salah, qui vient d’une famille qui n’est pas particulièrement religieuse, s’est passionné par la doctrine et l’idéologie de l’État islamique.

« Sa personnalité a changé », a déclaré son frère Samih à l’AFP en 2015. « Il interdisait d’écouter de la musique, et n’écoutait que des enregistrements du Coran. »

Salah et Hajalah se sont entraînés à utiliser des deltaplanes à moteur pendant plusieurs mois avant de se sentir prêts à faire le voyage.

Cependant, lorsqu’ils ont essayé pour la première fois de voler vers la Syrie depuis le plateau du Golan à la mi-octobre 2015, le deltaplane de Hajalah a présenté un « dysfonctionnement technique », selon l’acte d’accusation.

Ainsi, le 24 octobre, Salah est reparti seul sur le plateau du Golan pour s’envoler vers la Syrie.

« Pendant qu’il se trouvait dans la région, l’accusé a réussi à éviter d’être touché par les coups de feu tirés du côté syrien. Il a ensuite atterri avec succès sur le territoire syrien afin de rejoindre les forces de l’Etat islamique », selon l’acte d’accusation.

Des membres armés du groupe terroriste Etat islamique (Crédit capture d’écran YouTube)

A son arrivée dans le pays, il a été « détenu, emprisonné et brutalement interrogé » par l’organisation terroriste islamiste afin de l’obliger à donner des informations sur Israël, selon l’acte d’accusation.

Il a finalement réussi à convaincre ses interrogateurs de son dévouement à la cause et a été relâché.

Selon l’accusation, Salah a servi « officiellement » en tant que combattant de l’État islamique pendant plus de deux ans et demi en Syrie, participant à diverses missions militaires, aux côtés d’autres membres de l’organisation terroriste.

Au cours de cette période, il aurait pris contact avec des personnes en Israël et les aurait encouragées à rejoindre l’État islamique.

« Il a été affecté à la branche ‘fabrication et développement’ de l’État islamique, où il a travaillé comme salarié dans une usine de développement et de fabrication de drones destinés à filmer et à transporter des explosifs. Il était responsable des systèmes de pilotage de l’avion », selon l’acte d’accusation.

Pendant qu’il faisait partie de l’organisation terroriste, Salah a pris part à une bataille contre l’armée syrienne et a été fait prisonnier, mais a réussi plus tard à échapper à la surveillance du régime, selon l’acte d’accusation.

Quelque temps après, il a décidé de rentrer en Israël, sachant qu’il risquait d’être condamné à une peine de prison. Salah s’est ensuite rendu en Turquie avec l’aide d’un contrebandier. Là, il a rencontré des membres de sa famille et, plus tard, un avocat.

Il est rentré en Israël le 21 juin avec sa famille et son avocat. Il a été arrêté à l’atterrissage à l’aéroport.

Mercredi, il a été inculpé d’un certain nombre de chefs d’accusation, notamment pour avoir rejoint une organisation terroriste, fourni des informations à un ennemi, contacté un agent étranger, être sorti illégalement du pays et avoir commis plusieurs infractions liées aux armes.

Rice, le procureur, a exigé que Salah reste en détention jusqu’à la fin du procès, disant qu’il y avait « une crainte raisonnable qu’il menace la sécurité publique » à la lumière de ses actions passées et de son affiliation à une organisation terroriste « connue pour son extrême violence et sa cruauté ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...