Israël en guerre - Jour 283

Rechercher

L’Arkansas désigne la Judée et la Samarie comme le « cœur biblique d’Israël »

La Chambre des représentants a approuvé une résolution favorisant le commerce avec Israël, témoin du soutien républicain aux revendications territoriales d'Israël en Cisjordanie

Vue de Kfar Adumim, une implantation de Cisjordanie dans le désert de Judée, le 5 mars 2019. (Crédit : Amanda Borschel-Dan/Times of Israel)
Vue de Kfar Adumim, une implantation de Cisjordanie dans le désert de Judée, le 5 mars 2019. (Crédit : Amanda Borschel-Dan/Times of Israel)

(JTA) – La Chambre des représentants de l’Arkansas a approuvé une résolution encourageant le commerce avec Israël qui mentionne spécifiquement la « Judée et la Samarie », le nom biblique de la Cisjordanie privilégié par le gouvernement israélien.

La résolution, approuvée le mois dernier par la chambre dirigée par les républicains, déclare que « l’État de l’Arkansas, qui se situe au cœur de l’Amérique, a une relation particulière avec la Judée et la Samarie, le cœur biblique d’Israël » et note que « des villes de l’Arkansas portent les noms de villes bibliques de Judée et de Samarie, telles que Béthel, Hébron, Shiloh, Salem, et bien d’autres ».

La résolution, qui n’est pas contraignante, est le dernier exemple en date du soutien républicain aux revendications territoriales israéliennes en Cisjordanie, après une période au cours de laquelle les dirigeants des deux partis ont soutenu la création d’un État palestinien indépendant.

En 2019, l’administration Trump a déclaré qu’elle changerait la politique américaine et qu’elle ne considérerait plus les implantations israéliennes comme illégales. S’exprimant à Jérusalem le mois dernier, le gouverneur de Floride Ron DeSantis, qui, comme Donald Trump, est candidat à l’élection présidentielle, a qualifié le territoire de « cœur biblique de la Judée et de la Samarie » et a déclaré qu’il était contesté plutôt qu’occupé. L’administration Biden ne reconnaît pas les revendications d’Israël sur ce territoire.

Avant l’annexion prévue par Israël de certaines parties de la Cisjordanie en 2020 (qui n’a finalement pas eu lieu), le président national de la Coalition juive républicaine, l’ancien sénateur Norm Coleman, a déclaré dans un communiqué qu’il « est temps que les Israéliens des communautés juives de Judée et de Samarie et de la vallée du Jourdain aient les mêmes droits et le même statut que leurs concitoyens de Tel-Aviv et de Haïfa ».

La résolution de l’Arkansas encourage le gouvernement de l’État à s’appuyer sur un protocole d’accord signé l’année dernière entre l’Arkansas et Israël, qui promeut la coopération technique et scientifique, et à « explorer des partenariats stratégiques supplémentaires » dans les domaines de « l’éducation, l’histoire, la religion, l’archéologie, l’agriculture et l’innovation ».

Le Sénat au Capitole de l’Arkansas à Little Rock, Arkansas, le 19 janvier 2021. (Crédit : Andrew Demillo/AP)

La représentante républicaine Mindy McAlindon, qui a parrainé la résolution, a déclaré que celle-ci était l’une des premières à reconnaître officiellement le nom de Judée et Samarie, et que son objectif était de contribuer à codifier la reconnaissance par les États-Unis de ce territoire comme appartenant à Israël. McAlindon a consulté Yossi Dagan, le chef du conseil régional de Samarie, sur la résolution.

« Je voulais aborder non seulement le statut juridique des colonies en Judée et en Samarie, qui est évident, mais aussi notre lien spécial avec la Judée et la Samarie, que tant de citoyens de l’Arkansas reconnaissent dans la Bible », a déclaré Mme McAlindon, selon le Jewish Press.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.