L’association Tov Ayin Sud appelle aux dons face à l’épidémie de coronavirus
Rechercher

L’association Tov Ayin Sud appelle aux dons face à l’épidémie de coronavirus

"À l’heure où la santé de nos familles est au centre de nos préoccupations, les familles déshéritées d’Israël sont livrées à un désarroi supplémentaire", a écrit l’association

Campagne de distribution de nourriture de l’association Tov Ayin Sud. (Crédit : tovayin.fr)
Campagne de distribution de nourriture de l’association Tov Ayin Sud. (Crédit : tovayin.fr)

Dans un communiqué, l’association Tov Ayin Sud, basée à Nétivot, à proximité de la bande de Gaza, a lancé un appel aux dons, alors qu’approchent les fêtes de Pessah et que l’épidémie de coronavirus menace le pays.

« À l’heure où la santé de nos familles est au centre de nos préoccupations, les familles déshéritées du Sud d’Israël sont livrées à un désarroi supplémentaire juste avant les fêtes de Pessah », a-t-elle écrit.

« Les organisations de bienfaisance traditionnelles sont paralysées par le manque de moyen et par la peur du virus, mais l’équipe de Tov Ayin installée sur le terrain depuis 17 ans travaille et prépare actuellement dans des conditions de sécurité très dures et parfois au péril de leur vie, la distribution de Pessah. »

Ils expliquent ainsi que les « besoins sont encore plus grands que les années ordinaires, et nous ne pouvons pas ne pas apporter pendant la plus grande fête de l’année une aide tellement attendue par plus de 700 familles que nous soutenons toute l’année et qui manquent le plus souvent de l’essentiel ».

????????️????Grande tombola exceptionnelle le 14 février 2018! participez à la campagne d'hiver 2018 pour tenter de gagner une…

פורסם על ידי ‏‎Tov Ayin Sud‎‏ ב- יום ראשון, 31 בדצמבר 2017

Pour faire un don, rendez-vous sur le site Internet de l’organisation.

A LIRE : 6 ONG qui nourrissent les nécessiteux en Israël réclament de l’aide à l’État

Sur sa page, l’association explique qu’elle rassemble 1 030 familles, soit environ « 2 000 parents et plus de 6 000 enfants ».

« Nous habitons […] dans la région la plus dangereuse et la plus défavorisée d’Israël », écrivent ses membres. « Nous avons des milliers d’amis fidèles habitant en France, sensibles à nos difficultés et nos épreuves matérielles, et qui contribuent régulièrement et très généreusement à nos besoins. Notre équipe est une cellule familiale à l’écoute des demandes des foyers défavorisés du Sud d’Israël et agissant dans de très nombreux domaines pour réduire la pauvreté et améliorer les conditions de vie des adultes et des enfants d’Israël. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...