L’avocat juif qui a arpenté les plages de Floride déguisé en Grande Faucheuse
Rechercher

L’avocat juif qui a arpenté les plages de Floride déguisé en Grande Faucheuse

Daniel Uhlfelder dit que son initiative pour protester contre l'ouverture des plages a été inspirée par l'histoire de sa famille pendant la Shoah

Daniel Uhlfelder proteste contre la réouverture des plages habillé en Grande Faucheuse (Autorisation/Daniel Uhlfelder via JTA)
Daniel Uhlfelder proteste contre la réouverture des plages habillé en Grande Faucheuse (Autorisation/Daniel Uhlfelder via JTA)

JTA — Vendredi dernier, Daniel Uhlfelder a troqué son costume et sa cravate habituels pour une cape à cagoule noire et une faux, puis s’est rendu à la plage.

Habillé en Grande Faucheuse, cet avocat de Floride âgé de 47 ans a foulé le sable de Miramar Beach dans un État plutôt connu pour ses naïades en bikini et pour ses surfeurs.

Cette « tournée de la Grande Faucheuse en Floride », c’est le moyen que le quadragénaire a trouvé pour dénoncer la réouverture des plages floridiennes alors même que le coronavirus continue à tuer quotidiennement plus de mille Américains.

« Il y a un mépris total et extrême de la vie humaine », a dénoncé Daniel Uhlfelder auprès de la JTA. « Alors si je dois, moi, qui ai fait mes études à Stanford, qui ai très bien réussi ma vie, qui vient d’une famille tout à fait ordinaire, me rendre sur la plage habillé en Grande Faucheuse pour transmettre un message, je suppose que c’est le monde dans lequel nous vivons qui me l’impose aujourd’hui. Et c’est très triste ».

Alors que la Floride et d’autres États prennent actuellement des initiatives pour mettre un terme au confinement et reprendre une vie normale, la démarche entreprise par Daniel Uhlfelder a vivement attiré l’attention des médias. CNN, NBC, The Guardian et des dizaines d’autres en ont fait état.

Mais cet avocat de Santa Rosa Beach, spécialisé dans l’immobilier et les affaires familiales, a l’habitude de se retrouver sous le feu des projecteurs.

L’année dernière, il s’était querellé avec l’ancien gouverneur de l’Arkansas, Mike Huckabee, qui n’était guère enthousiaste des efforts livrés par Daniel Uhlfelder pour rendre des plages publiques. Mike Huckabee, propriétaire d’une maison le long d’une section de la côte de Floride que l’avocat voulait voir ouverte à la communauté, avait fini par porter plainte contre celui-ci auprès de l’Association du barreau de Floride, clamant que l’avocat le harcelait sur Twitter.

Cette querelle avait été évoquée dans les médias, faisant gagner à l’avocat 14 000 abonnés sur Twitter.

« Il a choisi de m’attaquer et de s’en prendre à moi », dit Daniel Uhlfelder au sujet de Mike Huckabee. « Je ne cherche pas la lumière, mais je ne vais pas passer dans l’ombre si, par ailleurs, je peux faire quelque chose de bien ».

Daniel Uhlfelder a eu l’idée de se déguiser en Grande Faucheuse au mois de mars, alors qu’il tentait d’acheter des masques dans un commerce local et que la seule chose qu’il avait pu trouver était une combinaison de peintre blanche. Il s’était filmé, vêtu de la combinaison, en train de marcher vers la plage pour protester contre le fait que l’État n’avait pas encore imposé le confinement.

Vingt-quatre heures plus tard, il avait déposé plainte contre le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, lui demandant de fermer les plages.

« Cela a eu un effet, et je suis passé à l’étape suivante », explique-t-il.

Et c’est ainsi qu’il a enfilé le costume de la Grande Faucheuse.

Daniel Uhlfelder a acheté la tenue en polyester chez Wallmart, mais a réalisé qu’il aurait beaucoup trop chaud sous le soleil de la Floride. Il s’est alors tourné vers un ami styliste qui lui a proposé de lui en fabriquer une en lin. Puis il a commandé une faux sur internet.

Les réactions, sur les quatre plages sur lesquelles il s’est rendu, ont été « mitigées ».

« Ça n’a pas fait plaisir à tout le monde », raconte-t-il. « J’ai entendu des commentaires bizarres ».

Daniel Uhlfelder. (Autorisation/Daniel Uhlfelder via JTA)

Daniel Uhlfelder utilise ses visites sur les plages pour collecter de l’argent pour un comité d’action politique qu’il a fondé cette année pour soutenir les candidats démocrates dans tout le pays.

Pour cette tournée des plages, il s’est inspiré de l’expérience vécue par sa famille pendant la Shoah. Son grand-père, dont l’avocat porte le prénom, avait fui l’Allemagne nazie quand il était adolescent et fut l’un des seuls membres de sa famille à survivre. Le père de Daniel Uhlfelder, Steve, a contribué à convaincre l’assemblée de Floride de soutenir la construction d’un mémorial de la Shoah sur le terrain du Capitole de l’État, à Tallahassee.

« Mes arrière-grands-parents ont été tués, et leurs ancêtres assassinés en plein jour », explique Daniel Uhlfelder. « Et – je ne vais pas faire de comparaison – mais alors que 70 000 à 80 000 personnes meurent dans le pays le plus riche de la planète et qu’il semble que tout le monde s’en moque, il m’est par ailleurs impossible de garder la conscience tranquille en restant à ne rien faire ».

Il est membre d’une synagogue réformée et d’une église méthodiste. Son épouse, Michelle, est chrétienne. Ils sont parents de deux enfants.

« Je ne vais pas tout le temps à la synagogue, mais je me sens très juif », dit-il.

Daniel Uhlfelder, habillé en Grande Faucheuse, est interviewé sur une plage de Floride (Autorisation/Daniel Uhlfelder via JTA)

L’avocat n’est pas un admirateur du président américain Donald Trump, qu’il qualifie de « complètement dingue ». Il n’aime guère non plus DeSantis, qu’il qualifie de « sous-fifre de Trump » qui « pense qu’il est le chef suprême de la Corée du Nord ».

Mais jusqu’à récemment, il était républicain, engagé au sein du comité consultatif juif sur le leadership – un fait qu’il doit encore supprimer de la biographie qui le présente sur le site de son cabinet d’avocats. La plainte déposée au barreau par Mike Huckabee a motivé sa décision de changer de parti au début de l’année.

« Après ça et au vu de l’état du pays, c’était devenu une situation impossible pour moi », indique Daniel Uhlfelder.

Et il n’est pas le seul dans sa famille à avoir récemment changé d’avis. Même si son épouse n’était pas séduite initialement par son idée d’enfiler le costume de la Grande Faucheuse, l’intéressé note qu’elle a fini par s’y faire.

« Ça ne lui pose plus de problèmes maintenant », précise-t-il. « Elle sait que mes intentions sont bonnes ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...