Lavrov: seuls les soldats d’Assad peuvent être à la frontière sud de la Syrie
Rechercher

Lavrov: seuls les soldats d’Assad peuvent être à la frontière sud de la Syrie

Le ministre russe des Affaires étrangères Lavrov indique que Moscou ne veut pas de forces iraniennes aux frontières d'Israël ; exige le retrait de toutes les "forces non syriennes"

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergei Lavrov se tient debout sur le balcon avant la rencontre du président Vladimir Poutine avec le président français Emmanuel Macron au Palais Konstantin à Strelna, près de Saint-Pétersbourg, le 24 mai 2018. (GRIGORY DUKOR/AFP)
Le ministre russe des Affaires étrangères Sergei Lavrov se tient debout sur le balcon avant la rencontre du président Vladimir Poutine avec le président français Emmanuel Macron au Palais Konstantin à Strelna, près de Saint-Pétersbourg, le 24 mai 2018. (GRIGORY DUKOR/AFP)

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré lundi que seul le régime syrien devrait déployer des forces militaires dans les zones frontalières du sud du pays.

Les déclarations de M. Lavrov, faites lors d’une conférence de presse à Moscou, faisaient apparemment référence à des zones, y compris la région du plateau du Golan syrien jouxtant le Golan israélien et la frontière avec la Jordanie, et indiquaient que la Russie était ouverte aux demandes israéliennes exigeant que les forces iraniennes soient maintenues loin des frontières israéliennes.

La zone est actuellement contrôlée par divers groupes rebelles et Israël a accusé l’Iran d’essayer d’établir une présence dans la zone. Israël a également accusé l’Iran d’avoir tiré une salve de roquettes sur Israël depuis la région plus tôt ce mois-ci.

« Bien sûr, le retrait de toutes les forces non syriennes doit se faire sur la base de la réciprocité, ce doit être une voie à double sens », a déclaré M. Lavrov lors d’une conférence de presse à Moscou.

« Le résultat de ce processus, qui devrait se poursuivre et se poursuit, devrait être une situation où les représentants de l’armée de la République arabe syrienne se trouvent à la frontière syrienne avec Israël », a déclaré M. Lavrov.

Plus tôt lundi, le quotidien Haaretz a rapporté que la Russie envisage de repousser les forces iraniennes et leurs alliés de la frontière nord d’Israël, craignant que les frappes israéliennes répétées ne minent l’emprise du président syrien Bashar el-Assad sur le pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...