Le 3 mars, date possible pour le 3e scrutin – conseiller juridique de la Knesset
Rechercher

Le 3 mars, date possible pour le 3e scrutin – conseiller juridique de la Knesset

Israël connaîtra un 3è cycle électoral en moins d'un an si les partis politiques ne parviennent pas à sortir de l'impasse d'ici le 11 décembre

Eyal Yinon, conseiller juridique de la Knesset, assiste à une réunion du comité de la Knesset le 6 juin 2016. (Hadas Parush/Flash90)
Eyal Yinon, conseiller juridique de la Knesset, assiste à une réunion du comité de la Knesset le 6 juin 2016. (Hadas Parush/Flash90)

Le conseiller juridique principal de la Knesset, Eyal Yinon, a déclaré vendredi que les élections auraient lieu le 3 mars si les Israéliens devaient se rendre pour la troisième fois aux urnes en moins d’un an – une perspective qui devient de plus en plus probable.

« Notez bien – s’il n’y a pas d’autres développements, nous nous préparons pour des élections qui auront lieu le mardi 3 mars 2020 », a expliqué Yinon dans un discours prononcé à l’occasion d’une conférence juridique.

« En tant que professionnels du secteur, nous nous préparons également à l’annonce, mardi soir, de la formation d’un gouvernement d’unité et des évaluations législatives sont actuellement réalisées qui examinent toutes les possibilités », a-t-il ajouté.

Cette déclaration survient vingt-quatre heures après que la directrice de la Commission centrale électorale a averti que son groupe n’était pas préparé actuellement à faire face à l’éventualité d’un troisième scrutin en moins d’un an, si 61 législateurs au moins devaient ne pas parvenir avant le 11 décembre à s’accorder sur le nom d’un député qui serait alors chargé de mettre en place un gouvernement, sortant ainsi le pays de l’impasse politique dans laquelle il est bloqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...