Israël en guerre - Jour 192

Rechercher

Le Bédouin israélien qui avait rejoint le Hamas à Gaza meurt après avoir été retrouvé inconscient dans sa cellule

Selon le service des prisons, Juma Ibrahim Abu Ghanima avait été découvert inconscient le 12 mars et emmené à l'hôpital ; il avait été arrêté après avoir tenté de revenir en Israël - qu'il avait quitté pour l'enclave en 2016

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

La prison Eshel, au sud de Beer Sheva. (Crédit : Moshe Shaï/Flash90)
La prison Eshel, au sud de Beer Sheva. (Crédit : Moshe Shaï/Flash90)

Un Bédouin israélien, qui était entré à Gaza en 2016 pour rejoindre le Hamas avant d’être arrêté alors qu’il tentait de revenir sur le sol israélien pendant la guerre qui oppose actuellement l’État juif au groupe terroriste, est mort dans sa cellule, ont fait savoir les autorités.

Juma Ibrahim Abu Ghanima, 26 ans, avait été retrouvé inconscient dans sa cellule de la prison Eshel, et avait été emmené à l’hôpital le 12 mars, a annoncé le service des prisons.

Le service a été informé par l’hôpital du décès du prévenu, dans la nuit de vendredi à samedi.

Aucun autre détail n’a été apporté pour cause de confidentialité du dossier médical du détenu.

Abu Ghanima, originaire d’Hashem Zana, dans le nord du Neguev, avait été mis en examen, le mois dernier, pour des crimes sécuritaires graves. Il devait rester derrière les barreaux jusqu’à la fin de la procédure judiciaire.

Selon l’acte d’inculpation, Abu Ghanima était entré dans la bande de Gaza au mois de juillet 2016. Il y avait rencontré un membre du Hamas et avait demandé à intégrer l’aile militaire du groupe terroriste.

Il avait été interrogé par les responsables de l’organisation, leur révélant la localisation des bases militaires dans le sud d’Israël.

Après trois mois d’attente où il a séjourné chez des membres du Hamas, Abu Ghanima avait commencé une formation militaire, notamment aux côtés des forces d’élite Nukhba qui avaient simulé la prise d’assaut des villes israéliennes et la capture des bases de Tsahal.

Pendant son temps passé à Gaza, Abu Ghanima a mené des opérations de surveillance variées, le long de la frontière, et a rencontré des chefs du groupe terroriste, note l’acte d’inculpation.

En 2021, le Hamas a emprisonné Abu Ghanima pendant deux ans suite à « son échec à se conformer aux limitations qui lui sont imposées ».

Tous les détenus de la prison où il était incarcéré avaient ensuite été libérés à cause des frappes israéliennes, le 7 décembre 2023.

Trois jours plus tard, Abu Ghanima avait tenté de revenir en Israël, où il a été arrêté par les troupes israéliennes. Il a été interrogé par l’agence de sécurité du Shin Bet et mis en examen dans la foulée.

Abu Ghanima a alors été inculpé pour des crimes sécuritaires variés – notamment de complicité avec l’ennemi dans sa guerre contre Israël, pour avoir aidé l’ennemi dans la bataille, pour avoir fourni à l’ennemi des informations susceptibles de porter atteinte à la sécurité de l’État, pour appartenance à un groupe terroriste, pour des entraînements à des fins terroristes, pour maniement d’arme à des fins terroristes et pour avoir quitté illégalement le pays.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.