Le bilan des intempéries grimpe à quatre morts
Rechercher

Le bilan des intempéries grimpe à quatre morts

La voiture d'un septuagénaire a été emporté par la crue à Binyamina ; un homme a disparu dans la rivière Dalia

Des secouristes extraient une voiture des eaux, à Binyamina. (Crédit : Fire and Rescue Service)
Des secouristes extraient une voiture des eaux, à Binyamina. (Crédit : Fire and Rescue Service)

Un homme de 71 ans a été retrouvé mort après que sa voiture a été emportée par la crue dans la ville de Binyamina, dans le nord d’Israël.

L’homme, identifié dans les médias sous le nom d’Eran Herrnstadt, a été extrait de sa voiture par les secouristes, qui ont prononcé sa mort sur place.

Les autorités étaient également à la recherche, dans la nuit de dimanche à lundi, d’un homme âgé d’une quarantaine d’années, et qui a été emporté par la crue dans la région.

Son corps a finalement été retrouvé lundi matin. Originaire d’Arara, il a été identifié comme étant Ali Agbaria, 47 ans. Il a été retrouvé aux abords de la rivière Dalia, dans le nord d’Israël.

Il est la dernière victime en date de ces intempéries qui ont frappé le pays pendant le week-end.

La voiture d’Agbaria a été emportée alors qu’il essayait de traverser une zone proche de la route 6 qui avait été inondée par de fortes pluies. Son fils de 27 ans a réussi à fuir mais le père a été emporté dans le wadi, selon Walla.

La voiture renversée, avec son corps à côté, a été retrouvée à l’aube à la reprise des recherches après avoir été suspendues tard dimanche soir.

D’autres inondations ont été signalées à Nahariya et la municipalité a recommandé aux résidents de ne pas quitter leurs domiciles. Les équipes de secouristes ont été sollicités à Umm al-Fahmn, à Kerem Maharal, Zichron Yaakov et d’autres municipalités au sud de Haifa et en Galilée.

Un homme et ses deux enfants ont été secourus dans un village près de Zichron Yaakov. Parallèlement, la circulation entre Akko et Nahariya a été stoppée en raison des importants niveaux d’eau.

Les pluies devraient s’interrompre lundi avant de reprendre mardi.

Dimanche, les habitants de Tel Aviv ont accusé les autorités locales de la crue meurtrière qui a envahi la ville pendant le week-end. Celles-ci ont entraîné la mort par noyade d’un homme et d’une femme dans un ascenseur bloqué dans un sous-sol.

Dean Yaakov Shoshani, à gauche et Stav Harari, morts dans un ascenseur inondé à Tel Aviv, le 4 janvier 2020. (Crédit : Facebook/Instagram)

Les autorités ont indiqué que l’ascenseur s’est bloqué, probablement en raison d’une coupure de courant, et a été inondé.

Les habitants ont expliqué que la municipalité avait ignoré les nombreux avertissements concernant les infrastructures défectueuses et qu’elle n’avait pas jugé utile de nettoyer les canalisations d’écoulement, bouchées par de multiples débris.

Mais Ron Huldai, le maire de Tel Aviv-Jaffa, a refusé dimanche d’endosser la responsabilité des inondations, clamant « qu’aucun dispositif dans le monde » n’aurait été en mesure de contenir le déluge « quinquennal » qui s’est abattu sur la municipalité.

Des pluies-record ont été enregistrées dans certaines zones du centre d’Israël, avec des précipitations torrentielles qui ont inondé les rues et ont fait sortir les rivières de leurs lits. Selon Ynet, 71 millimètres de pluie sont tombés sur Tel Aviv en seulement deux heures, presque la moitié de la quantité moyenne de pluie en un mois.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...