Inondations : Les résidents de Tel Aviv blâment la ville pour les deux morts
Rechercher

Inondations : Les résidents de Tel Aviv blâment la ville pour les deux morts

Les résidents des quartiers du sud disent que la mairie a ignoré constamment les avertissements dénonçant des infrastructures médiocres et des canalisations d'écoulement bouchées

Les inondations dans le sud de Tel Aviv, le 4 janvier 2020 (Capture d'écran: YouTube / Almog Tsadok)
Les inondations dans le sud de Tel Aviv, le 4 janvier 2020 (Capture d'écran: YouTube / Almog Tsadok)

Les résidents du sud de Tel Aviv ont blâmé, dimanche, les autorités locales suite aux inondations survenues pendant le week-end dans la ville. Celles-ci ont entraîné la mort par noyade d’un homme et d’une femme dans un ascenseur bloqué dans un sous-sol.

Les habitants ont expliqué que la municipalité avait ignoré les nombreux avertissements concernant les infrastructures défectueuses et qu’elle n’avait pas jugé utile de nettoyer les canalisations d’écoulement, bouchées par de multiples débris.

Mais Ron Huldai, le maire de Tel Aviv-Jaffa, a refusé dimanche d’endosser la responsabilité des inondations, clamant « qu’aucun dispositif dans le monde » n’aurait été en mesure de contenir le déluge « quinquennal » qui s’est abattu sur la municipalité.

Des pluies-record ont été enregistrées dans certaines zones du centre d’Israël, avec des précipitations torrentielles qui ont inondé les rues et ont fait sortir les rivières de leurs lits. Selon Ynet, 71 millimètres de pluie sont tombés sur Tel Aviv en seulement deux heures, presque la moitié de la quantité moyenne de pluie en un mois.

Idan Riani, un résident de Jaffa, un secteur du sud de Tel Aviv qui est placé sous le contrôle de la municipalité, a déclaré que les résidents de la zone pourraient porter plainte pour ce qu’il a qualifié de « négligences » de la part de la mairie.

« Certaines années, les hivers ont été bien pires et nous ne nous sommes pour autant jamais retrouvés dans cette situation », a-t-il déclaré, très en colère, au site d’information Walla. « Et cette situation résulte entièrement de l’incapacité de la municipalité à nettoyer les canalisations d’écoulement. Toute l’eau s’est accumulée là. Il y a toujours des négligences dans le sud de Tel Aviv : il semblerait que la ville s’en fiche », a-t-il poursuivi.

Les canalisations placées aux abords de chez lui, a-t-il continué, étaient bouchées par les détritus. Et malgré les appels lancés par les résidents à la mairie pour qu’elle les nettoie, rien n’a été dégagé – entraînant les inondations massives qui ont endommagé les voitures et les biens dans la zone.

Les victimes ont été identifiées dimanche. Elles s’appelaient Dean Yaakov Shoshani et Stav Harari, toutes les deux âgées de 25 ans.

Lors du drame meurtrier de samedi, les responsables ont fait savoir que l’ascenseur avait été bloqué, peut-être en raison d’une panne électrique. Les résidents ont expliqué aux médias qu’ils avaient entendu frapper à l’intérieur de la cabine et qu’ils avaient appelé la police mais que les secours n’étaient arrivés que 30 minutes à une heure après.

Le maire de Tel Aviv, Ron Huldai, a fait part de ses condoléances aux familles des deux victimes, attribuant le drame aux pluies torrentielles plutôt qu’à d’éventuelles infrastructures défaillantes.

« Hier, les chutes de pluies ont été des pluies quinquennales. Aucun dispositif d’écoulement dans le monde n’aurait été en mesure de s’attaquer à ce déluge », a déclaré Huldai lors d’un entretien avec la chaîne Kan.

Il a ajouté que certains secteurs de Tel Aviv avaient reçu deux fois plus de pluie – environ 80 millimètres – que d’autres zones de la ville durant la tempête.

La police a fait savoir qu’elle avait ouvert une enquête sur les décès de l’ascenseur.

Shula Keshet, membre du conseil municipal de Tel Aviv-Jaffa, a réclamé la mise en place d’une commission pour enquêter sur la gestion du drame par la municipalité.

Ron Huldai, maire de Tel Aviv, à Tel Aviv, le 31 octobre 2017. (Miriam Alster/FLASH90)

« Il y a une tache noire sur le registre de la municipalité de Tel Aviv-Jaffa et sur son maire et, cette fois, elle a coûté la vie à deux personnes », a-t-elle dit à Walla.

« Une commission d’enquête doit être formée dans l’urgence, et les autorités doivent convoquer des témoins et tirer des conclusions sur des conduites qui ont été entachées de négligence – depuis celles de l’entreprise chargée de la construction du parking [de l’immeuble résidentiel qui a été inondé] jusqu’au maire », a-t-elle affirmé.

Cela fait longtemps que les résidents du sud de Tel Aviv qui appartiennent pour la plupart à la classe ouvrière et que les habitants de Jaffa – qui compte plusieurs quartiers à majorité arabe – se plaignent de négligences de la part des responsables de la ville et d’autres, en comparaison avec des quartiers mieux lotis de la municipalité, dans le nord et le centre de Tel Aviv.

Un locataire de l’immeuble où s’est déroulé le drame, et qui ne s’est identifié que sous le nom d’Eli, a déclaré au micro de la radio militaire que les services d’urgence avaient été défaillants.

« J’ai appelé 16 fois et ils ont raccroché. Cela me fait penser à un pays du tiers-monde », s’est-il exclamé.

« Ces gens sont morts entre nos mains », a-t-il continué. « On les a entendus se battre pour essayer de sortir mais on n’a pas pu ouvrir la porte. A un moment, on ne les a plus entendus et on a compris ce qu’il s’était passé. »

Une vidéo publiée par la Douzième chaîne montre l’eau s’introduire avec force au sous-sol du bâtiment situé rue Nadav dans le quartier Hatikvah.

Alfred Jadid, propriétaire de la résidence, a également accusé la police et les sapeurs-pompiers d’avoir trop tardé à répondre.

« Quand je suis arrivé, l’eau avait déjà atteint le haut de la cabine d’ascenseur », aurait-il dit, des propos cités par le site Ynet. « On a essayé d’ouvrir la porte mais on n’a pas réussi. »

« Ils n’étaient pas préparés à ça », a-t-il ajouté, évoquant les personnels de secours.

Des plongeurs interviennent dans un immeuble de Tel Aviv où un homme et une femme sont morts samedi à cause des pluies qui ont inondé un sous-sol. (Capture d’écran : Treizième chaîne)

Il a affirmé que les habitants de l’immeuble avaient appelé la police « peut-être une centaine de fois » – une information qui a été démentie par une source proche des forces de l’ordre, qui a indiqué qu’un seul appel à la ligne d’assistance mise en place pour les urgences avait été enregistré.

Un plongeur des sapeurs-pompiers a expliqué que cette mission de sauvetage avait été particulièrement compliquée.

« L’eau était boueuse et sale. On ne voyait rien », a-t-il clamé devant les caméras de la Douzième chaîne.

Dans un communiqué émis samedi soir, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a indiqué être « consterné par la mort tragique des deux résidents de Tel Aviv tués dans la catastrophe de l’ascenseur ».

« Je me suis entretenu avec le ministre de la Sécurité intérieure, le ministre des Transports, le commissaire de la police en titre et le responsable des services d’incendie et de secours et je leur ai demandé d’enquêter sur ce qui est survenu et sur les moyens à mettre en place pour éviter à l’avenir de telles catastrophes », a-t-il ajouté.

Les pluies torrentielles ont aussi entraîné des inondations dans d’autres secteurs d’Israël.

Dans le nord de l’Etat juif, un septuagénaire est mort dans la banlieue de Kiryat Bialik, près de Haïfa, après avoir été électrocuté par un radiateur dans son habitation.

Des vidéos postées sur les réseaux sociaux montrent les rues inondées de Tel Aviv et de Jaffa, l’eau atteignant les toits des voitures.

Une femme de 55 ans a été découverte dans les eaux sur le boulevard Hakhme Yisrael de la ville. Elle a été prise en charge par les personnels médicaux et évacuée à l’hôpital. Elle souffrait d’hypothermie mais se trouve dorénavant dans un état stable.

Dans tout le pays, à certains endroits, des conducteurs de véhicule se sont trouvés piégés alors qu’ils tentaient de quitter les rues submergées par les eaux. La police a mis en garde contre des retards importants dans le centre du pays. Le trafic reste fortement perturbé en raison des fermetures de route.

Photo du Jourdain après les fortes pluies dans le nord d’Israël, le 27 décembre 2019. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)

Dans le nord, le mont Hermon a été fermé aux skieurs et aux visiteurs en raison des conditions météorologiques qui, selon les autorités, ont rendu le site dangereux pour le public.

La neige est tombée dès 900 mètres d’altitude en Galilée et dans la région du Golan, dans le nord du pays, pour la toute première fois cet hiver, a fait savoir la Treizième chaîne.

Les pluies se sont progressivement estompées dimanche, même si elles devraient revenir mercredi.

Certains secteurs d’Israël avaient été touchés par des pluies record la semaine dernière, faisant deux morts et entraînant des inondations aux abords des rivières.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...