Le Cameroun sollicite l’expertise d’Israël pour la formation professionnelle
Rechercher

Le Cameroun sollicite l’expertise d’Israël pour la formation professionnelle

Israël et le Cameroun entretiennent depuis les années 1980 de proches relations diplomatiques et militaires

Isi Yanouka, ambassadeur d'Israël au Cameroun. (Crédit : capture d’écran YouTube / Lamuka)
Isi Yanouka, ambassadeur d'Israël au Cameroun. (Crédit : capture d’écran YouTube / Lamuka)

Issa Tchiroma Bakary, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle du Cameroun, a rencontré vendredi 22 mai Isi Yanouka, nouvel ambassadeur d’Israël au dans le pays, a rapporté le journal Cameroun Tribune.

Lors de leur rencontre à Yaoundé, les deux responsables ont notamment évoqué la formation professionnelle de la jeunesse camerounaise.

« Israël est un grand pays qui nous a beaucoup apporté dans tous les domaines », a déclaré la ministre à l’issue de la réunion. « J’ai insisté sur le fait que le plus important défi que le gouvernement a à relever, c’est de donner à ces jeunes camerounais qui ne travaillent pas aujourd’hui, la possibilité d’avoir des métiers, d’être formés aux normes et aux standards internationaux. J’ai été heureux de recevoir l’ambassadeur de ce pays qui brille de mille feux dans les domaines de l’agriculture, de la santé, des Tic [Technologies de l’information et de la communication]. J’ai donc souhaité que monsieur l’ambassadeur nous assiste aussi bien au niveau de la construction des centres professionnels que d’avoir des experts de son pays qui viendront dispenser le savoir. »

« C’était une visite de courtoisie pour rencontrer le ministre, me présenter », a quant à lui déclaré l’ambassadeur israélien. « Nous avons passé beaucoup de temps ensemble et échangé sur beaucoup de sujets qui incluent la manière avec laquelle on pourra collaborer. Le domaine de la formation est revenu, notamment dans certains domaines, mais ce sera en fonction des besoins du Cameroun. »

Israël et le Cameroun entretiennent depuis les années 1980 de proches relations diplomatiques.

Au sein de l’armée, la section d’élite du Bataillon d’intervention rapide, en pointe dans la lutte contre le groupe terroriste Boko Haram, est entrainé par Israël, qui a participé à sa fondation. Le bataillon est également armé par du matériel israélien et américain, rappelait en 2015 The Guardian.

Selon Jeune Afrique, un officier du Mossad à la retraite, le colonel Meyuhas, supervise la garde présidentielle de Paul Biya, au pouvoir depuis 1982.

En 2014, Israël a également participé à la lutte contre le virus Ebola dans le pays, formant le personnel de six hôpitaux, selon le site Israel21c.

En 2017, les deux pays avaient annoncé le renforcement de leur coopération agricole.

L’an dernier, le gouvernement camerounais avait déploré et désavoué publiquement les propos de son ministre de la Justice, Jean de Dieu Momo, qui avait tenu des propos antisémites – sans pour autant annoncer de sanctions à son encontre.

Le Cameroun est, avec l’Erythrée, le seul pays africain à ne pas reconnaitre l’Etat palestinien.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...