Le Centre Simon Wiesenthal appelle à la création d’une force opérationnelle contre l’antisémitisme
Rechercher

Le Centre Simon Wiesenthal appelle à la création d’une force opérationnelle contre l’antisémitisme

Deux rabbins ont déploré la vague de menaces dont font l'objet les centres communautaires juifs américains et attendent que Trump prenne des mesures fermes

Le Rabbin Marvin Hier, fondateur du Centre Simon Wiesenthal (Crédit : Kevin Winter/Getty Images)
Le Rabbin Marvin Hier, fondateur du Centre Simon Wiesenthal (Crédit : Kevin Winter/Getty Images)

Le Centre Simon Wiesenthal appelle le procureur général des États-Unis à établir une force opérationnelle pour gérer la récente vague d’alertes à la bombe dont font l’objet les centres communautaires juifs à travers le pays.

Il a exhorté le président Donald Trump, qui a, pour la première fois, condamné ces menaces, à mettre au point un plan pour combattre un « antisémitisme grandissant ».

« Les multiples menaces de l’antisémitisme actuel imposent une action conjointe. Nous appelons le président Trump à endosser le rôle de dirigeant et à prendre à bras-le-corps le problème de l’antisémitisme et du racisme aux États-Unis, dans un discours au moment et à l’endroit qu’il choisira », ont déclaré les rabbins Marvin Hier et Abraham Cooper, du Centre Simon Wiesenthal dans une déclaration.

« Le judaïsme américain est pris pour cible par des extrémistes de diverses sources : sur nos campus où d’incessantes campagnes ont créé un climat d’intimidation ; à New York, ville qui héberge la plus grande communauté juive du monde et qui enregistre un record d’incidents antisémites, et justement cette semaine, 100 pierres tombales dans un cimetière juif de Missouri ont été retournées », ont-ils ajouté.

« De plus, les réseaux sociaux sont utilisés, 24 heures sur 24, 7 jours 7 par les extrémistes pour cibler et diaboliser chaque juif, chaque communauté, notre foi et nos valeurs. Nous avons besoin des dirigeants au sommet pour lutter efficacement contre ce racisme. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...