Israël en guerre - Jour 237

Rechercher

Le chef de la commission des Lois s’oppose à son propre conseiller juridique

Lors d'un débat houleux sur les projets très controversés de la refonte du système judiciaire, le député Simcha Rothman a demandé à Gur Blaï de se rétracter, suscitant un tollé

Le député Simcha Rotman, président de la commission de la Constitution, du Droit et de la Justice, à gauche, et le conseiller juridique de la Commission, Gur Bligh, à droite, lors d'une réunion à la Knesset, à Jérusalem, le 30 janvier 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le député Simcha Rotman, président de la commission de la Constitution, du Droit et de la Justice, à gauche, et le conseiller juridique de la Commission, Gur Bligh, à droite, lors d'une réunion à la Knesset, à Jérusalem, le 30 janvier 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le président de la commission de la Constitution, du Droit et de la Justice de la Knesset s’est opposé lundi au conseiller juridique de sa propre commission, le qualifiant de partial lors d’un débat animé sur les projets très controversés du gouvernement visant à remanier le système judiciaire.

Le député Simcha Rothman, du parti d’extrême-droite HaMahane HaMamlahti, dirigeait une séance sur les modifications de la Loi fondamentale : Le système judiciaire, qui apporterait plusieurs changements radicaux au système juridique, lorsqu’il a interrompu avec colère le conseiller juridique de la commission, Me Gur Blaï.

Blaï tentait de développer ses commentaires de vendredi, lorsqu’il avait recommandé que les changements proposés, que le gouvernement tente de faire passer en toute hâte au Parlement, n’entrent en vigueur qu’à partir de la prochaine Knesset. L’avis juridique non-contraignant a fait valoir qu’une révision d’une telle ampleur ne devrait entrer en vigueur qu’après de nouvelles élections législatives, ce qui donnerait au public le temps de décider s’il est favorable à ce changement.

Lors de la réunion de lundi, Blaï a expliqué pourquoi des changements aussi profonds que ceux qui sont en préparation devraient être traités différemment des ajustements plus simples des Lois fondamentales quasi-constitutionnelles du pays. Mais Rothman lui a coupé la parole.

« Le document préparatoire du conseiller juridique de la Knesset est biaisé », a déclaré Rothman, bien qu’il ait concédé que certaines parties de ce document étaient « correctes ».

« Il s’agit en partie d’un parti pris intrinsèque des juristes et en partie d’un parti pris qui résulte peut-être d’un manque d’accord ou d’autres raisons », a-t-il dit. « Je ne dis pas ces choses à la légère et cela me fait mal de les dire parce qu’une opinion biaisée, par sa nature même, rend difficile la possibilité d’adopter même les parties correctes. »

Rothman a ensuite conseillé à Blaï de « retirer » ses remarques, suscitant l’indignation des législateurs de l’opposition présents à la réunion.

Le député Gideon Saar, ministre sortant de la Justice, a déclaré que c’était « tout simplement incroyable ». « Je vous conseille, Monsieur le Président, de retirer votre dernière suggestion. »

La députée Karine Elharrar (Yesh Atid) a dit à Rothman qu’elle n’avait jamais vu un conseiller juridique traité de cette manière, ce à quoi Rothman a répondu qu’il n’avait « jamais vu un avis juridique comme celui-ci ».

Le député Gilad Kariv (Avoda) a qualifié le comportement de Rothman de « sans précédent » et a finalement reçu l’ordre de Rothman de quitter la réunion, tout comme la députée Naama Lazimi (Avoda) qui a dit à Rothman qu’il « intimidait le conseiller juridique ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.