Israël en guerre - Jour 258

Rechercher

Le chef de la diplomatie irlandaise défend la politique moyen-orientale de Dublin

Réprimandé hier par Netanyahu pour la position traditionnellement favorable aux Palestiniens de l'Irlande, Coveney a évoqué le passé violent de son île, dont les habitants "travaillent encore à un processus de paix"

Le ministre irlandais des Affaires étrangères Simon Coveney, à gauche, avec le Premier ministre  Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 11 juillet 2017. (Crédit : GPO)
Le ministre irlandais des Affaires étrangères Simon Coveney, à gauche, avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 11 juillet 2017. (Crédit : GPO)

Le ministre des Affaires étrangères irlandais Simon Coveney, actuellement en visite en Israël, a défendu les politiques de son gouvernement au Moyen-Orient, vingt-quatre heures après que Netanyahu l’a réprimandé en raison du soutien traditionnel apporté par Dublin aux Palestiniens.

Lors d’une rencontre avec le président Reuven Rivlin, Coveney a expliqué que l’histoire trouble de son propre pays dictait la politique étrangère de Dublin, affirmant que l’Irlande « veut être une aide » dans la résolution du conflit israélo-palestinien.

« Je sais qu’il y a une impression ici que l’Irlande adopte une position différente envers Israël. Puis-je dire en substance que cependant, nous aspirons à la même chose, je pense, comme la vaste majorité des Israéliens, à savoir un avenir pacifique », a indiqué Coveney à l’issue d’une réunion de travail avec Rivlin.

« Nous avons vécu beaucoup de violence sur notre propre île et nous travaillons encore à un processus de paix », a-t-il dit, ajoutant que « la raison pour laquelle les Irlandais s’intéressent autant à la relation et au conflit israélo-palestiniens, c’est que nous-mêmes, nous avons connu un passé violent et que nous le considérons comme l’un des plus grands conflits, l’une des plus grandes divisions dans le monde ».

« La raison pour laquelle je suis ici – il s’agit de la première visite que je fais hors de l’Europe en tant que ministre des Affaires étrangères – c’est que, malgré le sentiment que les gens peuvent avoir parfois lorsqu’il s’agit de l’Irlande, nous nous préoccupons de cette région et nous voulons être une aide », a conclu Coveney.

Hier, Netanyahu a « exprimé son mécontentement face au positionnement traditionnel de l’Irlande », disant à Coveney que son pays ne condamne pas les Palestiniens « ni pour les incitations, ni pour leur glorification des auteurs d’attentats terroristes ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.