Le cimetière juif vandalisé de Philadelphie a été restauré
Rechercher

Le cimetière juif vandalisé de Philadelphie a été restauré

Après avoir visité le cimetière du mont Carmel, le maire de la ville affirme que “nous continuerons à répondre à la haine avec amour”

Un homme devant les pierres tombales profanées du cimetière juif du mont Carmel à Philadelphie, le 26 février 2017. (Crédit : Dominick Reuter/AFP)
Un homme devant les pierres tombales profanées du cimetière juif du mont Carmel à Philadelphie, le 26 février 2017. (Crédit : Dominick Reuter/AFP)

Un cimetière de Philadelphie vandalisé en février a été restauré avec l’aide de donations en provenance du monde entier.

Mardi, le maire, Jim Kenney, a participé à la première visite officielle du cimetière restauré du mont Carmel, où avaient été profanées 275 pierres tombales.

Le Fédération juive du grand Philadelphie a dirigé les efforts de restauration. Près de 3 000 personnes du monde entier ont donné près de 288 000 dollars, a indiqué la fédération dans un communiqué.

« La première visite symbolique sera une démonstration publique de la profonde appréciation de la Fédération juive pour le soutien et les encouragements de la communauté de Philadelphie après les actes de vandalisme et pendant tout le processus de rénovation », pouvait-on lire dans le communiqué.

Des centaines de bénévoles, juifs et non juifs, sont venus aider à nettoyer le cimetière et commencer les réparations après les profanations. Deux syndicats de Philadelphie ont aussi proposé de faire des réparations et d’améliorer la sécurité du cimetière.

Les dégâts avaient été découverts fin février, quelques jours après la profanation d’un cimetière juif de St. Louis. Aucun suspect n’a été identifié. Le cimetière date de 1915.

Après sa visite matinale, Kenney a déclaré sur Twitter que « nous continuerons à répondre à la haine avec amour, et à nous exprimer contre l’injustice. Je suis fier de la manière dont Philadelphie à répondu à la réparation du cimetière du Mont Carmel. »

En plus de la réparation des pierres tombales abîmées dans la profanation, 225 autres pierres qui risquaient de tomber ont été réparées. Le reste de l’argent a été utilisé pour remplacer les clôtures, remplir les trous autour des pierres restaurées, et désherber.

Plusieurs centaines d’autres pierres qui avaient également besoin d’être réparées en raison de leur âge ou de profanations remontant à plusieurs décennies, selon la fédération, qui a souligné que les pierres et leurs bases pouvaient peser entre 450 à 2 000 kilogrammes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...