Rechercher

Le conflit ukrainien a fait tripler l’immigration russe et ukrainienne en Israël

Quelque 12 175 immigrants sont arrivés d’Ukraine et 18 891 de Russie en l’espace de cinq mois

Juifs ukrainiens qui ont fui les zones de guerre en Ukraine en arrivant sur un vol de sauvetage à l'aéroport Ben Gourion, le 17 mars 2022. (Crédit : Yossi Zeliger/Flash90)
Juifs ukrainiens qui ont fui les zones de guerre en Ukraine en arrivant sur un vol de sauvetage à l'aéroport Ben Gourion, le 17 mars 2022. (Crédit : Yossi Zeliger/Flash90)

L’immigration en Israël originaire d’Ukraine et de Russie a triplé depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie en février, a annoncé mercredi le Bureau central des statistiques (CBS).

Entre le 24 février, date à laquelle l’invasion a commencé, et le 31 juillet, 12 175 immigrants sont arrivés d’Ukraine et 18 891 de Russie, soit un total de 31 066 personnes en l’espace de cinq mois. Environ la moitié des immigrants ukrainiens sont arrivés entre mars et avril, a précisé le Bureau.

Ce chiffre marque une augmentation de 318 % par rapport à la même période de 2019, qui avait vu l’arrivée de 2 651 immigrants d’Ukraine et
7 123 de Russie, a noté le CBS, pour un total de 9 774 personnes (référence est faite à l’année 2019 en raison des effets de la pandémie de coronavirus sur les deux années suivantes).

Entre février et juillet, 73,9 % des immigrants ukrainiens de la tranche d’âge 18-60 ans étaient des femmes et 26,1 % des hommes. Le CBS attribue cet écart aux lois ukrainiennes interdisant aux hommes de cette tranche d’âge de quitter le pays pendant la guerre, à de rares exceptions près.

Considération faite de toutes les tranches d’âge, les femmes comptent pour 63 % de l’immigration ukrainienne et les hommes, 37 %.

Les chiffres n’incluent pas les réfugiés ukrainiens, accueillis par Israël en raison de la guerre, mais qui ne sont pas éligibles à la citoyenneté israélienne.

Israël accorde des prestations aux immigrants ukrainiens depuis début mars, date à laquelle le ministère de l’Immigration et de l’Intégration a reconnu les réfugiés ukrainiens comme réfugiés de guerre. Cela leur permet de percevoir environ 6 000 shekels par personne, 11 000 shekels pour un couple et environ 15 000 shekels pour une famille.

Des réfugiés israéliens et ukrainiens arrivent grâce à un vol de secours à l’aéroport international Ben Gurion, près de Tel Aviv, le 3 mars 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Cette somme s’ajoute aux prestations fournies par le ministère au cours des six premiers mois à tout nouvel immigrant, qui s’élèvent à environ
19 000 shekels pour une personne seule et 36 000 shekels pour une famille.

Un autre programme gouvernemental fournit une aide au loyer aux immigrants originaires d’Ukraine, Russie et Biélorussie, à raison de 2 300 shekels par mois pendant un an pour une personne seule, 2 900 pour les couples ayant deux enfants et moins et 3 400 pour les familles avec trois enfants ou plus.

À la fin du mois d’avril, la ville qui a accueilli le plus d’immigrants russes et ukrainiens était Netanya. Un grand nombre d’immigrants a également choisi de s’installer dans les trois plus grandes villes du pays que sont Jérusalem, Tel Aviv et Haïfa.

Dans les premiers temps de l’invasion russe, Israël estimait à 100 000 le nombre d’immigrants susceptibles d’arriver de Russie et d’Ukraine. Au cours du premier semestre de 2022, seules quelque 35 000 personnes ont choisi de venir en Israël, a noté le CBS.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...