Le Congrès juif mondial se réjouit de la déroute du parti néo-nazi grec
Rechercher

Le Congrès juif mondial se réjouit de la déroute du parti néo-nazi grec

"Le Premier ministre Mitsotakis est un véritable allié d’Israël et a toujours manifesté son profond soutien et son amitié pour la communauté juive en Grèce," a dit Lauder

Kyriakos Mitsotakis, le Premier ministre grec nouvellement élu et chef du parti conservateur, lors de sa première déclaration après les résultats officiels des élections, au siège du parti à Athènes, le 7 juillet 2019. (Crédit photo : ANGELOS TZORTZINIS / AFP)
Kyriakos Mitsotakis, le Premier ministre grec nouvellement élu et chef du parti conservateur, lors de sa première déclaration après les résultats officiels des élections, au siège du parti à Athènes, le 7 juillet 2019. (Crédit photo : ANGELOS TZORTZINIS / AFP)

Au lendemain de sa victoire sans appel aux législatives grecques, le chef de file des conservateurs, Kyriakos Mitsotakis, qui a obtenu près de 40 % des voix, a été officiellement investi lundi Premier ministre, tournant la page de l’ère Tsipras dans une Grèce en soif de renouveau.

Arrivé souriant avec ses trois enfants et sa femme au Palais présidentiel, Kyriakos Mitsotakis, 51 ans, a prêté serment sur la Bible comme le veut la tradition grecque dans un pays où il n’y a pas de séparation entre l’Eglise et l’Etat. Son prédécesseur athée Alexis Tsipras avait inauguré le serment civil après son élection en 2015.

« C’est une victoire pour l’Europe et pas seulement pour la Grèce », s’est exclamé M. Mitsotakis, au lendemain de la nette victoire du parti de droite Nouvelle Démocratie (ND) aux législatives anticipées.

Dans la foulée, le Congrès juif mondial a salué lundi ces résultats. « Le Congrès juif mondial félicite le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis pour le soutien sans faille qu’il a reçu cette semaine de la part du peuple grec, qui lui confie ce mandat afin de faire progresser le pays dans la prospérité et le progrès », a déclaré Ronald S. Lauder, président du Congrès juif mondial.

« Le Premier ministre Mitsotakis est un véritable allié d’Israël et a toujours manifesté son profond soutien et son amitié pour la communauté juive en Grèce, a-t-il ajouté. Nous sommes impatients de travailler avec lui dans les mois et les années à venir, et nous espérons que le besoin urgent d’éradiquer tout vestige d’antisémitisme et d’idéologie néo-nazie dans le pays fera partie de ses principales priorités », a déclaré Lauder.

American businessman Ron Lauder seen at a press conference in Jerusalem, June 19, 2011. (photo credit: Miriam Alster/Flash90)
Ron Lauder (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

« Nous sommes extrêmement heureux d’apprendre que le parti d’extrême droite Aube dorée n’a pas réussi à obtenir 3 % des suffrages, ce qui montre clairement que la société grecque en a assez de ce nationalisme extrémiste et haineux, après une présence de plus de sept ans au parlement. En 2013, le Comité exécutif du Congrès juif mondial s’est réuni à Thessalonique pour attirer l’attention de la communauté internationale sur les expressions d’antisémitisme grandissantes suscitées par la montée d’Aube dorée et avait reçu l’assurance du Premier ministre Antonis Samaras qu’un tel extrémisme ne serait pas toléré », a déclaré Lauder.

« L’ère d’Aube dorée est terminée. Il ne peut y avoir de place pour la clémence concernant la lutte contre la xénophobie et la violence, que ce soit dans la rue ou au sein du gouvernement. Un nouveau jour est arrivé en Grèce, et nous souhaitons bonne chance au Premier ministre Mitsotakis et à tous les citoyens du pays », a conclu le responsable.

David Saltiel, président du Conseil central des communautés juives de Grèce et vice-président du Congrès juif mondial, a déclaré : « Nous souhaitons la bienvenue au nouveau gouvernement et sommes convaincus que nous poursuivrons notre coopération dans la lutte contre l’antisémitisme et pour la mémoire de l’Holocauste. »

Elu sur la promesse d’en finir avec une décennie de crise, Mitsotakis, le nouveau Premier ministre, ancien consultant chez McKinsey à Londres, a notamment été ministre de la réforme administrative dans le précédent gouvernement conservateur, celui d’Antonis Samaras (2012-2014).

Fils du défunt ancien Premier ministre Konstantinos Mitsotakis, ce diplômé d’Harvard s’est lui aussi félicité que le parti néo-nazi Aube dorée n’ait pas obtenu les 3 % nécessaires au maintien de sa présence au parlement. « Une grande victoire pour la démocratie en Grèce », a-t-il commenté.

Les dirigeants d’Aube dorée, qui comptait 18 députés dans l’assemblée sortante, comparaissent depuis quatre ans pour meurtre et constitution d’organisation criminelle dans un procès fleuve.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...