Rechercher

Le couteau, qui a servi à tuer Mireille Knoll, retrouvé ?

Un couteau ensanglanté a été retrouvé au domicile du frère de l’un des deux accusés, plus de trois ans après les faits et quelques jours avant le début du procès

Mireille Knoll, survivante de la Shoah, qui a été assassinée chez elle le 23 mars 2018 à Paris. (Autorisation)
Mireille Knoll, survivante de la Shoah, qui a été assassinée chez elle le 23 mars 2018 à Paris. (Autorisation)

Alors que l’enquête était terminée, un couteau ensanglanté a été retrouvé chez le frère de l’un des deux accusés du meurtre de Mireille Knoll, femme juive assassinée à son domicile dans le 11e arrondissement de Paris en 2018.

L’arme retrouvée chez le frère de Yacine Mihoub pourrait ainsi être celle qui a servi à tuer l’octogénaire, a rapporté Le Parisien. Des expertises doivent être menées.

La découverte de cet élément survient quelques jours avant le procès des accusés, qui doit se tenir devant la cour d’assises de Paris du 25 octobre au 19 novembre 2021.

Rescapée de la Shoah, Mireille Knoll, 85 ans, atteinte de Parkinson, avait été retrouvée chez elle sans vie le 23 mars 2018 après avoir été lardée de onze coups de couteau et partiellement carbonisée.

Deux suspects avaient vite été identifiés : Yacine Mihoub, le fils d’une voisine âgé aujourd’hui de 31 ans, et Alex Carrimbacus, un individu ayant des antécédents psychiatriques, 25 ans. Tous deux s’étaient connus en prison.

Ils ont été mis en examen puis écroués pour « homicide volontaire » et « vol », avec la circonstance aggravante de l’antisémitisme, que le parquet avait immédiatement retenue, en s’appuyant sur les premières déclarations du plus jeune. Le caractère antisémite du meurtre de l’octogénaire avait ensuite été remis en question, avant d’être confirmé en novembre 2020 par la cour d’appel de Paris.

Alors qu’ils s’accusent mutuellement du meurtre, les expertises sur l’arme retrouvée, s’il s’agit bien de celle du crime, pourrait aider à identifier l’auteur des coups de couteau.

La maire de Paris Anne Hidalgo (PS) a inauguré mardi dernier une allée de la capitale nommée en mémoire de Mireille Knoll.

Veuve d’un survivant d’Auschwitz, Mireille Knoll a fui la persécution nazie dans son enfance et a été « assassinée parce qu’elle était Juive », avait affirmé le président Emmanuel Macron.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...