Rechercher

Le festival littéraire « Livres en scène », du 23 au 25 novembre à Tel Aviv

Le festival, en français et en hébreu, propose une mise en voix, sur scène, des littératures française et israélienne

La 7e édition du festival littéraire « Livres en scène » aura lieu du 23 au 25 novembre au théâtre Cameri, à Tel Aviv (Sderot Sha’ul HaMelech 19). L’évènement est organisé en partenariat avec l’Institut français d’Israël et la Bibliothèque municipale de Tel Aviv Beit Ariela.

Le thème de cette édition sera : « Et si on parlait d’amour ?… »

Le festival, en français et en hébreu, propose une mise en voix, sur scène, des littératures française et israélienne.

Il accueillera cette année les comédiens français Valérie Karsenti (« Tellement proches », « Scènes de ménage »), Gilles Cohen (« Le bureau des légendes », « Le bazar de la charité ») et Stéphanie Souffir, les auteures françaises Nathalie Azoulai (Titus n’aimait pas Bérénice, prix Médicis 2015) et Valérie Perez Ennouchi (Destins de femmes, Prix de littérature politique Edgar Faure, 2021) et les écrivains israéliens Céline Assayag, Ayelet Shamir, Sarit Yishai-Levi et Yaniv Iczkovits et les comédiens Illa Saada, Dror Keren,
Sara Von Schwarze, Odeya Koren et Eli Gornstein.

Les lectures seront sublimées par un accompagnement musical en live avec la participation de la chanteuse israélo-iranienne Liraz Charchi, du saxophoniste Yehonatan Cohen, de l’accordéoniste Nika Kushnir, du violoniste Omer Ashano et de la pianiste Déborah Déry.

Au programme de cette 7e édition : une découverte de l’actualité littéraire de France et d’Israël, dont une lecture inédite en français d’un extrait du roman de Yaniv Iczkovits, Tikkun Ahar Hatzot (La prière d’après minuit) pas encore publié, et un hommage à l’écrivain Albert Cohen dont on commémore cette année la disparition depuis 40 ans. Le festival se terminera par une soirée dédiée à la « féminité » d’Orient et d’Occident, à travers la lecture de Désorientale de l’écrivaine Negar Djavadi et celle d’une anthologie Entrelacées composée de nouvelles d’auteures de France et d’Israël, publiée spécialement pour le festival.

Enfin, pour la première fois, le festival proposera un « Livres en scène JUNIOR » dédié aux enfants de CM2 et Sixième issus de classes francophones et hébréophones d’Israël « lire sur scène à voix haute » avec la participation des élèves des écoles Meiron, le Collège français Marc Chagall et l’École des Frères de Jaffa.

L’intégralité du programme est à retrouver sur le site Internet de l’Institut français d’Israël.

Les réservations (les billets sont à 90 shekels) sont à effectuer sur le site du théâtre Cameri ou par téléphone au 1 -700 -707 -990 ou au 03 606 09 00.

« Illustration du dynamisme de l’édition et de la traduction des auteurs israéliens et français, le festival ‘Livres en scène’, conçu et dirigé par Roselyne Déry, attachée pour le livre à l’Institut français d’Israël, est le fruit d’une coopération riche et enthousiaste entre éditeurs, auteurs et traducteurs français et israéliens dont il assure la promotion auprès du public israélien. Depuis sa création, le festival a proposé plus d’une centaine de lectures mises en voix par une soixantaine de comédiens et avec la participation de nombreux écrivains français et israéliens », indique le communiqué du festival.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...