Netanyahu présente ses condoléances à Abbas après la mort de son frère
Rechercher

Netanyahu présente ses condoléances à Abbas après la mort de son frère

Omar Abbas voyageait régulièrement de Doha, au Qatar, vers un hôpital de Tel-Aviv où il était soigné pour un cancer

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas au siège des Nations unies à New York, le 30 septembre 2015 (Crédit : Spencer Platt / Getty Images / AFP)
Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas au siège des Nations unies à New York, le 30 septembre 2015 (Crédit : Spencer Platt / Getty Images / AFP)

Le frère de Mahmoud Abbas, président de l’Autorité palestinienne, est mort jeudi au Qatar où il vivait.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a appelé Abbas vendredi pour lui présenter ses condoléances après la mort de son frère, a indiqué un responsable israélien à l’AFP.

Abbas se rendra vendredi à Doha pour les funérailles, a annoncé l’agence de presse palestinienne officielle Wafa.

Omar Abbas, également connu sous le nom d’Abu Loway, 76 ans, suivait un traitement contre le cancer à l’hôpital Assuta de Tel Aviv.

Il vivait au Qatar avec son épouse, et se rendait pour des soins réguliers dans l’hôpital privé israélien, a annoncé Yedioth Ahronoth. Il laisse derrière lui sa femme.

Le Qatar ne reconnaît pas la souveraineté israélienne et les deux pays n’entretiennent pas de relations diplomatiques.

La conversation entre Netanyahu et Abbas n’a pas abordé d’autres sujets que les condoléances, a déclaré le responsable israélien, qui appartient au bureau du Premier ministre. Les médias palestiniens ont confirmé cet appel.

Les relations entre les deux hommes sont glaciales, Netanyahu blâmant Abbas d’avoir accusé le peuple juif de crime rituel le mois dernier, quand il avait suggéré devant le Parlement européen que des rabbins avaient demandé l’empoisonnement des puits palestiniens.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu  (à gauche) avec le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas lors de la photo de famille de la COP21, la conférence des Nations unies sur le changement climatique, au Bourget , le 30 novembre 2015 (Crédit : Martin Bureau/Pool/AFP)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à gauche) avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas lors de la photo de famille de la COP21, la conférence des Nations unies sur le changement climatique, au Bourget , le 30 novembre 2015 (Crédit : Martin Bureau/Pool/AFP)

Abbas et Netanyahu se sont serrés la main à la conférence climatique COP21 de Paris en novembre, mais n’ont pas de discussions importantes.

La dernière rencontre importante entre les deux hommes remonte à 2010, mais des informations non confirmées ont fait été de rencontres secrètes depuis.

Israël a appelé à des négociations de paix directes et sans condition préliminaire, mais la direction palestinienne préfère une approche multilatérale, disant que les dirigeants israéliens n’ont pas respecté les accords précédents.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...