Rechercher

Le groupe de métal gothique Paradise Lost se produira en Israël pour la 9e fois

Les fondateurs du genre death-doom apportent leur son et leurs paroles hardcore à Tel Aviv

Les membres de Paradise Lost, le groupe de métal gothique qui se produit à Tel Aviv le 19 avril 2022 (Crédit : Autorisation d'Anne C. Swallow)
Les membres de Paradise Lost, le groupe de métal gothique qui se produit à Tel Aviv le 19 avril 2022 (Crédit : Autorisation d'Anne C. Swallow)

Le groupe anglais de musique metal gothique Paradise Lost, considéré comme un ancêtre du doom metal – avec un tempo lent, un son épais et des paroles remplies de désespoir et d’effroi – reviendra en Israël pour la neuvième fois et se produira au Barby Club à Tel Aviv le 19 avril.

Le groupe est actuellement en tournée pour promouvoir son dernier album, « Obsidian ».

L’album a été entièrement écrit par le chanteur Nick Holmes et le guitariste Greg Mackintosh, et décrit comme étant plus un mélange de styles vocaux que leur son habituel, a déclaré Holmes.

« J’aime faire des trucs de grognement, mais parfois, c’est bien de faire des trucs clairs aussi », a dit Holmes.

Il constate que de nombreuses personnes trouvent le son et les paroles quelque peu déprimants de Paradise Lost stimulants.

« Nous avons toujours constaté que, si c’est une musique misérable pour la personne moyenne, pour nous, elle est en fait édifiante », a-t-il déclaré. « La viande d’un homme est le poison d’un autre homme, je suppose. Si ma mère trouvait ça déprimant, quelqu’un d’autre pourrait le trouver réjouissant. C’est chacun pour soi. J’ai tendance à trouver la musique joyeuse déprimante. »

Neuf représentations en Israël constitue une sorte de record pour la plupart des groupes internationaux, bien que Paradise Lost ait toujours eu un public en Israël et ait chéri cette connexion.

« Neuf fois, par rapport à la durée de notre parcours, ce n’est pas grand-chose en réalité », a déclaré Holmes. « Chaque fois que l’on nous demande de le faire, nous répondons « Oui, bien sûr ». Nous avons beaucoup de bons souvenirs et nous avons beaucoup d’amis là-bas que nous avons rencontrés au fil des ans. C’est toujours un plaisir de jouer là-bas. »

Le groupe, composé de Holmes au chant, Mackintosh à la guitare solo, Aaron Aedy à la guitare rythmique et Stephen Edmondson à la basse, est ensemble depuis plus de trois décennies, depuis qu’ils se sont rencontrés à l’école.

Les billets pour Paradise Lost sont disponibles auprès de Raven Metal.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...