Le H1N1 fait deux morts dans les Territoires palestiniens
Rechercher

Le H1N1 fait deux morts dans les Territoires palestiniens

Une Israélienne est décédée le 24 décembre dernier à cause de ce virus de la grippe porcine

Des écoliers palestiniens portent le masque de protection en 2009 (Crédit : Wissam Nassar/Flash 90)
Des écoliers palestiniens portent le masque de protection en 2009 (Crédit : Wissam Nassar/Flash 90)

Le ministère palestinien de la Santé a annoncé lundi que deux Palestiniens étaient morts du virus H1N1 de la grippe porcine, tandis qu’une cinquantaine d’autres personnes avaient contracté ce virus dans les Territoires palestiniens.

« Depuis le début de l’hiver, 54 cas de H1N1 ont été détectés. Tous ont pu être soignés, à l’exception de deux cas qui ont mené à des décès. Ces deux personnes souffraient de déficience immunitaire car elles avaient des maladies de coeur, des poumons et des reins et étaient âgées », a indiqué dans un communiqué le vice-ministre de la Santé palestinien, Assaad Ramlaoui.

Des sources médicales à Gaza ont indiqué de leur côté, sous le couvert de l’anonymat, qu’une « femme de 38 ans originaire du camp de réfugiés de Nousseirat, au sud de la ville de Gaza, est morte à l’hôpital après avoir contracté le virus H1N1 ».

Ces sources ont précisé que la défunte souffrait d’autres maladies mais les analyses avaient établi que le décès était dû à la grippe porcine.

La grippe H1N1 a par le passé touché Israël et les Territoires palestiniens, faisant des dizaines de morts.

Une Israélienne est décédée le 24 décembre dernier à cause du virus.

Le Dr Lior Nesher, expert en maladies infectieuses à l’hôpital Soroka, a déclaré à Ynet : « Nous voyons beaucoup de gens malades qui sont hospitalisés avec une grippe porcine sévère, mais nous n’allons pas nécessairement au service des urgences. Nous voyons deux à trois nouveaux cas par jour, et la saison a commencé il y a seulement quelques semaines. »

Environ 1,46 million d’Israéliens a été vacciné pour l’instant contre la grippe cette saison – l’injection inclut le vaccin contre la grippe porcine, y compris 60 % de personnes âgées et 20 % de bébés et d’enfants jusqu’à six ans, selon le quotidien Israel Hayom de jeudi.

Le virus H1N1 est devenu une pandémie mondiale en 2009, et a tué des centaines de personnes dans le monde depuis, dont cinq en Israël.

En juin 2009, après des cas déclarés aux Etats-Unis et au Mexique, l’Organisation mondiale de la santé avait lancé une alerte de pandémie. La grippe A (H1N1) avait tué 18.500 personnes dans 214 pays jusqu’en août 2010 quand l’OMS avait levé son alerte.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...