Une femme décédée, 12 personnes hospitalisées à cause de la grippe porcine
Rechercher

Une femme décédée, 12 personnes hospitalisées à cause de la grippe porcine

Trois victimes enceintes, deux d’entre elles dans un état critique alors que le virus résiste ; les hôpitaux annoncent 2 à 3 nouveaux cas par jour

Une fillette de quatre ans est hospitalisée dans un état critique à l’hôpital Assaf Harofeh près de Rishon Lezion. Un homme et une femme ont également été hospitalisés dans un état critique dans la ville de Nahariya, au nord d’Israël. Les médecins essaient de déterminer si la petite fille et les deux autres patients souffrent de la grippe porcine.

Une femme est morte de la grippe porcine et dix autres personnes porteuses de la maladie ont été hospitalisées. Quatre d’entre elles sont sous assistance respiratoire.

La femme décédée, âgée d’une cinquantaine d’années, a été diagnostiquée avec la grippe porcine il y a quelques semaines et a été sous assistance respiratoire et cardiaque pendant un mois, se battant pour survivre.

Cette femme, dont l’identité n’avait pas été rendue publique jeudi, a été hospitalisée à l’hôpital Beilinson de Petah Tikva avec une autre femme infectée par le virus.

Quatre femmes sont hospitalisées à l’hôpital Soroka de Beer-Sheva pour cette maladie, trois d’entre elles sont enceintes. Les quatre femmes sont venues à Soroka en se plaignant de symptômes grippaux. Les tests ont montré qu’elles étaient infectées par le virus H1N1, connu sous le nom de grippe porcine.

Le bébé de l’une d’entre elles a dû naitre en urgence par césarienne mercredi, a rapporté la Deuxième chaîne jeudi.

Cinq femmes ont été hospitalisées à Jérusalem, ce qui a été confirmé par le ministère de la Santé – trois sont à Shaare Zedek, dont l’une, une femme d’une quarantaine d’années, est sous assistance respiratoire dans le service des urgences et une autre, âgée d’une vingtaine d’années, est testée pour le virus, selon des rapports d’information.

Une femme est hospitalisée à l’hôpital Hadassah Ein Kerem dans la capitale, et une autre à l’hôpital Hadassah au mont Scopus. Dans le centre d’Israël, une personne a été diagnostiquée avec la grippe à l’hôpital Ichilov de Tel Aviv et une au centre médical Sheba de Tel Hashomer à Ramat Gan, selon un porte-parole du ministère de la Santé.

Le ministère de la Santé a ajouté que certains des malades ont d’autres pathologies qui les rendent plus susceptibles aux complications de la grippe. Cela inclut les maladies cardiaques, le diabète, la trisomie 21 et la grossesse. Le ministère a appelé le public – particulièrement les enfants, les femmes enceintes et les personnes avec d’autres maladies – à se faire vacciner contre l’infection potentiellement mortelle.

Une femme de 25 ans qui est arrivée à Soroka en détresse respiratoire a du donner naissance par césarienne à sept mois de grossesse et est sous assistance respiratoire dans le service des urgences du département de médecine interne de Soroka ; son bébé a été transféré dans un état stable à l’unité d’urgence des prématurés.

Une femme de 57 ans dont la santé est définie à haut-risque est également sous assistance respiratoire dans le service des urgences du département de médecine interne de Soroka.

L’hôpital a déclaré qu’aucune des victimes n’avaient été vaccinées contre la grippe et que les cas avaient été signalés au ministère de la Santé. L’état de santé de deux des femmes infectées s’améliorent et elles sont maintenues en isolation.

Le Dr Lior Nesher, expert en maladies infectieuses à l’hôpital Soroka, a déclaré à Ynet : « Nous voyons beaucoup de gens malades qui sont hospitalisés avec une grippe porcine sévère, mais nous n’allons pas nécessairement au service des urgences. Nous voyons deux à trois nouveaux cas par jour, et la saison a commencé il y a seulement quelques semaines. »

Le virus H1N1 est devenu une pandémie mondiale en 2009, et a tué des centaines de personnes dans le monde depuis, dont cinq en Israël.

Environ 1,46 million d’Israéliens a été vacciné pour l’instant contre la grippe cette saison – l’injection inclut le vaccin contre la grippe porcine, y compris 60 % de personnes âgées et 20 % de bébés et d’enfants jusqu’à six ans, selon le quotidien Israel Hayom de jeudi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...