Le Hamas dénonce un “carnage criminel” après l’attaque chimique en Syrie
Rechercher

Le Hamas dénonce un “carnage criminel” après l’attaque chimique en Syrie

Le groupe terroriste gazaoui demande que les civils soient extirpés des violences, et condamne l'attentat terroriste de lundi à Saint-Pétersbourg

Yahya Sinwar, à droite, nouveau chef du Hamas dans la bande de Gaza, et Ismail Haniyeh pendant l'enterrement de Mazen Foqaha, dans la bande de Gaza, le 25 avril 2017. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)
Yahya Sinwar, à droite, nouveau chef du Hamas dans la bande de Gaza, et Ismail Haniyeh pendant l'enterrement de Mazen Foqaha, dans la bande de Gaza, le 25 avril 2017. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)

L’organisation terroriste du Hamas a rejoint mardi le chœur des condamnations internationales contre l’attaque chimique qui a fait au moins 72 morts civils dans la ville syrienne de Khan Sheikhun, ont indiqué les médias.

Appelant l’attaque un « carnage criminel », l’organisation a demandé dans un communiqué que cessent les effusions de sang en Syrie et que les civils soient extirpés des cycles de violence.

L’attaque présumée chimique survenue mardi dans la ville du nord de la Syrie, détenue par les rebelles, a tué des douzaines de civils dont des enfants, et a laissé de nombreux individus souffrant et haletant, causant une indignation mondiale.

La Première chaîne a indiqué que le cadre du Hamas au Qatar, Izzat al-Rishq, avait également condamné l’attentat terroriste à la bombe perpétré lundi dans le métro de Saint- Pétersbourg en Russie.

Mardi, le bilan officiel faisait état de 14 morts.

Le kamikaze était originaire du Kirghizstan ont indiqué les services de sécurité de ce pays d’Asie centrale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...